Publicité

Chroniques financières, par

11 août 2014 - 10:14

Épargner pour sa première maison

 

Chaque jour, vous consultez la liste des propriétés à vendre en ligne. Les fins de semaine, vous parcourez le voisinage à l’affût de pancartes « À vendre ». Autrement dit, vous êtes activement à la recherche de votre première maison. Et vous n’êtes pas seul : en 2013, 57 % des maisons neuves ont été achetées par des premiers acheteurs*. Mais, financièrement, êtes-vous prêt à effectuer ce qui pourrait être le plus gros achat de votre vie? Avez-vous suffisamment d’argent pour effectuer votre versement initial et pour les frais d’entretien de la maison que vous devrez assumer pendant de nombreuses années par la suite?

• Ce sont là de bonnes questions auxquelles les acheteurs proposent différentes réponses. Pour 30 % d’entre eux, une mise de fonds d’au moins 20 % doit être amassée*. La mise de fonds minimale au Canada est fixée à 5 % et elle varie en moyenne entre 5 % et 20 % du prix de la maison.
• Si la mise de fonds est inférieure à 20 % (prêt hypothécaire à proportion élevée), une assurance hypothécaire qui protège les créanciers en cas de défaillance de l’emprunteur doit être souscrite auprès de la Société canadienne d’hypothèques et de logement (SCHL), de Genworth Canada ou de Canada Guaranty. Les primes représentent un pourcentage du montant du prêt hypothécaire et elles sont versées pendant toute la durée du prêt. Le fait d’augmenter le montant de la mise de fonds permet de réduire la prime de l’assurance prêt hypothécaire. (Remarque : pour les maisons de plus de 1 million $, une mise de fonds d’au moins 20 % est exigée.)

Le montant de votre mise de fonds détermine :
• le prix que vous pouvez payer pour votre maison;
• le montant de votre prêt hypothécaire et de votre versement mensuel;
• le montant d’assurance prêt hypothécaire que vous devrez payer.

Différents moyens peuvent être utilisés pour financer votre mise de fonds :

• L’épargne accumulée en faisant prélever un montant fixe sur votre chèque de paye, la vente de placements ou de biens personnels ou les prêts consentis par votre famille ou vos amis.
• Le Régime d’accession à la propriété (RAP), qui vous permet de retirer jusqu’à 25 000 $ de votre REER (50 000 $ par couple si les deux conjoints satisfont aux critères) pour financer votre mise de fonds, sans incidences fiscales immédiates. Le retrait est remboursable au moyen de versements égaux étalés sur une période de 15 ans, sans inclusion de revenu.
• Le compte d’épargne libre d’impôt (CELI), qui vous permet d’effectuer des retraits en tout temps à n’importe quelle fin. Contrairement au RAP, il n’y a aucune restriction quant au montant du retrait ni aucune obligation de remboursement, et vous n’aurez pas à subir de conséquences fiscales par la suite.
Acheter sa première maison et décider de la manière de la financer n’est pas aussi simple qu’on pourrait le penser, sans compter que vous devrez vivre avec vos choix pendant de nombreuses années. Votre conseiller professionnel peut vous aider à faire les bons choix pour vous.

*Association canadienne des conseillers hypothécaires accrédités (ACCHA) www.caamp.org/press- releases.php?pid=31&article=761
** Ratehub www.ratehub.ca/mise-de-fond-maison
 

 

 

 

 

Cette chronique, rédigée et publiée par Services Financiers Groupe Investors Inc. (au Québec, cabinet de services financiers) et par Valeurs mobilières Groupe Investors Inc. (au Québec, cabinet en planification financière), contient des renseignements de nature générale seulement; son but n’est pas d’inciter le lecteur à acheter ou à vendre des produits de placement. Adressez-vous à votre conseiller financier pour obtenir des conseils adaptés à votre situation personnelle. Pour de plus amples renseignements sur ce sujet, veuillez communiquer avec votre conseiller du Groupe Investors
Pour me joindre : 1 418 227-8631 poste 223 | [email protected]

 

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides: