Publicité

Chroniques financières, par

30 novembre 2015 - 08:56

Liquidez votre REER sans douleur : vos options de transfert

Il y a plusieurs années, vous avez pris la sage décision de cotiser régulièrement à un régime enregistré d’épargne-retraite (REER). Aujourd’hui, vous vous demandez comment tirer le maximum de vos placements accumulés. Si vous fêtez votre 71e anniversaire de naissance d’ici la fin de cette année, vous n’avez pas le choix : la loi vous oblige à liquider votre REER avant 2016. Mais si vous êtes comme de nombreux Canadiens à la retraite, vous voudrez commencer à profiter de vos économies avant cet âge. Quelle que soit votre décision, vos options seront les mêmes. En faisant le bon choix, vous pourrez tirer le maximum de ces fonds tout au long de votre retraite. Voici les trois options de conversion d’un REER :

  • Encaisser votre régime. Cette option n’est pas recommandée, car le montant total sera imposé immédiatement à votre taux marginal.
     
  • L’option d’un Fonds enregistré de revenu de retraite (FERR) est celle que privilégient la plupart des Canadiens. À l’instar d’un REER, un FERR génère un rendement qui, combiné au capital, crée une source de revenus. Votre argent continue de croître à imposition reportée jusqu’à ce que vous le retiriez comme revenu. Vous ne pouvez verser aucune autre cotisation à un FERR et vous paierez de l’impôt sur les sommes retirées. Vous devez retirer un montant minimum de votre FERR chaque année, mais aucun montant maximum de retrait n’est prévu (vous ne voudrez toutefois pas épuiser votre FERR trop tôt).
     
  • L’achat d’une rente auprès d’une institution financière est la deuxième option la plus populaire. Elle vous permettra de recevoir un revenu périodique (habituellement chaque mois) à vie ou jusqu’à un âge précis, en contrepartie d’un montant fixe. Il n’est pas nécessaire de gérer des titres, mais vos prestations seront fixes et n’augmenteront pas pour tenir compte de l’inflation ou d’une hausse du coût de la vie. Plusieurs types de rentes sont offertes, allant de la « rente viagère » à la « rente temporaire jusqu’à 90 ans » qui garantit son versement jusqu’à cet âge.

Si vous cherchez une façon de générer un revenu fixe tout en gardant une certaine marge de manoeuvre, vous pouvez utiliser une portion de votre REER pour acheter une rente viagère qui procurera le revenu nécessaire pour payer les dépenses de première nécessité et transférer le reste dans un FERR pour couvrir les dépenses discrétionnaires.

Pour éviter les mauvaises surprises le moment venu, commencez à planifier le transfert de votre REER longtemps à l’avance. Et n’oubliez pas : votre conseiller financier peut vous aider à faire le meilleur choix en fonction de votre situation actuelle et de vos rêves d’avenir. 


Vous pouvez visitez notre page Facebook (www.facebook.com/Come.Simard.ig)
pour y noter vos commentaires, ce serait très apprécié

Pour créer votre richesse, contactez-moi au

1 418 227-8631 poste 223

[email protected]

Cette chronique, rédigée et publiée par Services Financiers Groupe Investors Inc. (au Québec, cabinet de services financiers) et par Valeurs mobilières Groupe Investors Inc. (au Québec, cabinet en planification financière), contient des renseignements de nature générale seulement; son but n’est pas d’inciter le lecteur à acheter ou à vendre des produits de placement. Adressez-vous à votre conseiller financier pour obtenir des conseils adaptés à votre situation personnelle. Pour de plus amples renseignements sur ce sujet, veuillez communiquer avec votre conseiller du Groupe Investors.

 

 
 

 

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides: