Publicité

Chroniques financières, par

14 novembre 2011 - 22:10

Un portefeuille alimenté par le huard

Par le passé, le dollar canadien a beaucoup fluctué face à son homologue américain. En 2002, il a touché son plus bas niveau à 61,79 cents, suivi d’une remontée pour atteindre la parité, voire la dépasser.

Le pétrole est l’une des principales raisons expliquant l’appréciation du huard, car le dollar canadien a toujours été en corrélation très étroite avec le prix du pétrole. Or, le Canada est un important fournisseur de pétrole et, lorsque la demande (et les prix du brut) augmente, la demande de dollars canadiens est également à la hausse, puisqu’il en faut davantage pour payer cette marchandise.

Dans le cas des investisseurs qui ont acheté des placements étrangers avec des dollars canadiens, la montée du huard signifie qu’une partie du rendement produit par les indices mondiaux ne s’est pas pleinement réalisée. Même si les investisseurs canadiens achètent des parts dans un fonds étranger en utilisant des dollars canadiens, ceux-ci doivent être convertis en devises pour que le gestionnaire du fonds puisse acheter des titres étrangers. Quand le huard s’apprécie, les autres monnaies ont une valeur moindre que lui – ce qui a une incidence défavorable sur l’actif étranger de l’investisseur canadien. Lorsqu’il se déprécie, la monnaie étrangère permet de racheter plus de dollars canadiens que l’investissement initial – ce qui a une incidence favorable sur la valeur du fonds étranger.

Il est futile de tenter de prévoir les événements géopolitiques et la fluctuation des monnaies – même les spécialistes s’abstiennent de le faire. Tout comme la volatilité des marchés, celle des monnaies a tendance à s’aplanir avec le temps. La meilleure stratégie consiste donc à continuer d’investir en fonction de son horizon temporel et de sa tolérance au risque. Votre conseiller professionnel peut vous aider à déterminer une stratégie qui vous sera profitable.

Cette chronique, rédigée et publiée par Services Financiers Groupe Investors Inc. (au Québec, cabinet de services financiers) et par Valeurs mobilières Groupe Investors Inc. (au Québec, cabinet en planification financière) contient des renseignements de nature générale seulement; son but n’est pas d’inciter le lecteur à acheter ou à vendre des produits de placement. Adressez-vous à un conseiller financier pour obtenir des conseils adaptés à votre situation personnelle. Pour de plus amples renseignements sur ce sujet, veuillez communiquer avec votre conseiller du Groupe Investors.

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides: