Publicité

Blogue | Pavillon du coeur, par

9 janvier 2020 - 18:00

L’hypertension artérielle et l’activité physique vont-ils de pair?

L’hypertension artérielle et l’activité physique vont-ils de pair?

L’hypertension artérielle est le plus important facteur de risque de l’accident vasculaire cérébral (AVC) et un des principaux facteurs de risque de la maladie cardiovasculaire. Au Canada, environ 2% des enfants et des adolescents, 7% des femmes enceintes et 25% de la population adulte en sont atteints au cours de leur vie. À 65 ans, le risque d’être atteint d’hypertension artérielle est de 90%. La prise en charge de l’hypertension comprend la prise de médicaments, mais également l’adoption de saines habitudes de vie, en l’occurrence la pratique d’activité physique. Allons en découvrir un peu plus sur ce facteur de risque silencieux…

Qu’est-ce que l’hypertension artérielle?

La tension artérielle est la pression du sang dans les artères. C’est la force exercée par le sang sur la paroi de ces dernières. Lorsque de la mesure de la pression artérielle est plus élevée dans vos artères, on parle d’hypertension artérielle. Les facteurs de risque modifiables de l’hypertension artérielle sont le surpoids, la sédentarité, la consommation excessive de sel, d’alcool, le tabagisme ainsi que le stress. Concrètement, la lecture de votre tension artérielle repose sur deux mesures, soit la systolique et la diastolique (ex : 140/90). La systolique (le premier chiffre), représente la force exercée par le sang sur les parois des artères lorsque le cœur se contracte. La diastolique (le deuxième chiffre) représente la force exercée par le sang sur les parois des artères lorsque le cœur se rempli de sang.

Pourquoi l’hypertension artérielle est-elle nocive?

Avec le temps, l’hypertension artérielle peut endommager les parois des vaisseaux sanguins, favorisant l’accumulation de plaque adipeuse aux endroits abimés. Celle-ci peut, à long terme, obstruer partiellement ou complètement les artères et nuire à la circulation sanguine. Le cœur doit alors travailler plus fort pour contrer les résistances augmentées, ce qui peut l’affaiblir prématurément. Les complications de l’hypertension artérielle ne se limitent pas seulement au cœur, puisque d’autres organes comme le cerveau et les reins peuvent également être atteints.

L’activité physique, un acteur non négligeable dans le contrôle de la tension artérielle

L’activité physique fait partie intégrante du traitement thérapeutique de l’hypertension artérielle. En effet, il est possible d’observer une baisse de la tension artérielle systolique de 5 mmHg ainsi qu’une diminution de 4 mmHg de la tension artérielle diastolique après la pratique ce celle-ci. Une durée aussi courte que 10 minutes a été démontrée comme étant suffisante pour obtenir un effet hypotenseur chez la majorité des individus. La baisse de tension artérielle est plus marquée dans l’heure suivant l’effort et celle-ci peut durer jusqu’à 22 heures suite à la pratique d’activité physique. Ainsi, la régularité dans la pratique d’activité physique est un élément clé afin de profiter de cet effet hypotenseur quotidiennement et améliorer le contrôle de la tension artérielle.

Je suis hypertendu et je désire être plus actif, par où dois-je commencer?

Les recommandations spécifiques aux individus atteints d’hypertension artérielle en matière d’activité physique sont les suivantes :

  • Cumuler minimum 30 minutes d’exercice cardiovasculaire d’intensité modérée (ex : marche, vélo, natation) de façon continue ou discontinue (ex. 3 périodes de 10 minutes chacune), 4 à 7 fois par semaine. Si l’activité physique est pratiquée de façon discontinue, favoriser une durée de 10 minutes minimum.
  • Intégrer des exercices de musculation à l’aide du poids de votre corps, de poids libre, d’élastique ou d’appareils musculaires 2 à 3 fois par semaine.

Vous avez besoin de soutien et de conseils pour amorcer vos changements d’habitude de vie? Vous désirez être guidés dans votre pratique d’activité physique cardiovasculaire et musculaire? L’équipe du Pavillon du cœur Beauce-Etchemin peut vous encadrer dans votre démarche. Pour prendre rendez-vous ou pour vous inscrire à un cours, visitez notre site Internet www.coeur.ca ou contactez-nous au 418-227-1843.

Sources : 

American College of Sports Medicine. Guidelines for exercice testing and prescription. 10e edition, 2018.

Hypertension Canada, Hypertension 2020 Highlights Booklet. [https://guidelines.hypertension.ca/wp-content/uploads/2018/10/Hypertension-Guidelines-English-2018-WEB.pdf] (page consultée le 6 janvier 2020).

Nerenberg, K. A., Zarnke, K. B., Leung, A. A., Dasgupta, K., Butalia, S., McBrien, K., ... & Lamarre-Cliche, M. (2018). Hypertension Canada’s 2018 guidelines for diagnosis, risk assessment, prevention, and treatment of hypertension in adults and children. Canadian Journal of Cardiology, 34(5), 506-525.

Pescatello, L. S., Franklin, B. A., Fagard, R., Farquhar, W. B., Kelley, G. A., & Ray, C. A. (2004). Exercise and hypertension. Medicine & Science in Sports & Exercise, 36(3), 533-553.

Whelton, P. K., Carey, R. M., Aronow, W. S., Casey, D. E., Collins, K. J., Himmelfarb, C. D., ... & MacLaughlin, E. J. (2018). 2017 ACC/AHA/AAPA/ABC/ACPM/AGS/APhA/ASH/ASPC/NMA/PCNA guideline for the prevention, detection, evaluation, and management of high blood pressure in adults: a report of the American College of Cardiology/American Heart Association Task Force on Clinical Practice Guidelines. Journal of the American College of Cardiology, 71(19), e127-e248.

 

Chaque semaine, nous vous proposerons un article différent
en lien avec notre mission. Revenez nous lire!

 


Anabelle Poisson-Grégoire,
kinésiologue au Pavillon du cœur
 

 2640, boulevard Dionne, Saint-Georges (Québec) G5Y 3X8
[email protected]  | www.coeur.ca | 418 227-1843 

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides: