Nous joindre
X
Rechercher
Publicité

De la viande de veau biologique à Saint-Victor

durée 09h03
9 octobre 2008

À Saint-Victor, la Ferme d’élevage Veilleux offre en Chaudière-Appalaches et de la grande région de Québec sa viande de veau biologique certifiée. Il s’agit d’un produit sain sans produits chimiques, sans vaccins et sans antibiotiques.

La Ferme d’élevage Veilleux de Saint-Victor est l’une des rares fermes à produire du veau biologique pour l’ensemble de région de Chaudière-Appalaches. Les membres de la ferme ont entrepris les démarches pour obtenir la certification biologique dès 2004, conscients que la population est de plus en plus préoccupée par la qualité des aliments qu’elle consomme. En 2005, elle obtient l’accréditation Écocert Canada en 2005. Elle a été accréditée par la Firme Bio Écocert Canada, un organisme de certification agréée par le Conseil des appellations agroalimentaires et des termes valorisants (CARTV).

Selon Nicolas Veilleux, jeune membre de la relève agricole, pour obtenir l’accréditation, l’entreprise doit garantir et prouver que les animaux sont élevés sans l’aide de produits chimiques, d’hormones, d’antibiotiques, d’implants, de farine animale, de pesticides, d’herbicides, d’insecticides ou de vaccins. Elle doit tenir compte d’un maximum de facteurs et de principes rigoureux tels les aliments et suppléments bio, le savoir-faire à la ferme, la traçabilité, le transport, la distribution, l’étiquetage, les conditions d’abattage et la qualité des coupes de viande.

Cette ferme d’élevage a vu passer cinq générations d’une même famille. L’exploitation agricole était autrefois spécialisées dans les vaches laitières ils ont fait la transition vers les vaches de boucherie en 1992. Ce n’est qu’en 2004, qu’ils ont entrepris les démarches pour obtenir la certification biologique. Un processus qui a duré trois ans. Soulignons qu’avant de proclamer que les animaux sont élevés de façon biologique, les sols qui doivent aussi devenir biologiques. C'est-à-dire qu’elle doit limiter tous les intrants (semences, engrais, nourriture, etc.).

Veaux élevés sous la mère
La ferme d’élevage Veilleux élève la race de bovins de boucherie croisée Hereford/Simmental et Angus rouge, originaires de Grande-Bretagne. De plus, chaque veau est élevé sous la mère. Le veau qui se nourrit du lait de sa mère, d’herbes tendres et de fourrage. Les veaux ont accès à l’extérieur et ils demeurent avec leur mère jusqu’au sevrage. Le veau sous la mère est abattu lorsqu’il atteint un poids de 500 à 700 livres  sur pied. L’âge varie de 5 à 7 mois. L’élevage en liberté, l’herbe, le fourrage et les grains font rougir la viande. Ainsi, la couleur de la viande va de rose à rouge.

Pour en savoir plus sur la viande de veau biologique de la Ferme Veilleux, visitez notre site Web : http://veaubio.com.

commentairesCommentaires

2

Pour partagez votre opinion vous devez être connecté.

  • PT
    Patricia Turcotte
    temps Il y a 9 ans
    Puisque je suis de plus en plus à la recherche d'aliments et viandes BIO, je ne peux faire autrement que de vous féliciter.

    Patricia Turcotte
    Saint-Georges ( Qc )
  • R
    Reggy49
    temps Il y a 6 ans
    Bonjour Mr esque vous vendez des veau je serais acheteurs de un ou deux veau très jeune pour les engraissé moi même et j'aimerais savoir si je peux les engraissés dans un parc d'engraissement 16x16 intérieur Merci Mr et bonne journée

RECOMMANDÉS POUR VOUS


durée Hier 16h15

Éric Cliche passe de président à directeur général de l'APBB

Suite au départ de Martin Ladouceur le 11 octobre dernier, Éric Cliche a finalement quitté son poste de président, pour lui succéder en tant que directeur général de l’Association des propriétaires de boisés de la Beauce (APBB). En effet, le conseil d’administration a accepté la candidature d’Éric Cliche à titre de prochain directeur général, ...

durée Hier 15h00

Des hausses salariales de 12 à 39% depuis 2016 dans le commerce au détail

Les salaires des employés du commerce au détail ont progressé entre 12 et 39 % depuis 2016 au Québec, selon une enquête sur la rémunération dans ce secteur qui affiche actuellement des dizaines de milliers de postes vacants.  Le taux horaire moyen d'un caissier s'établit en 2022 à 15,46 $, une hausse de 32 % par rapport à il y a six ans, révèle ...

durée Hier 13h00

Productivité et innovation:  214,5 M$ injectés en Chaudière-Appalaches par Investissement Québec

Un peu plus de deux ans après le lancement de son initiative Productivité innovation, Investissement Québec dresse un bilan positif de ses interventions en Chaudière-Appalaches. Pour preuve, les experts de la société d’État ont permis de soutenir sur le territoire administratif quelque 110 projets totalisant 214,5 millions de dollars de ...