Publicité
LaPlaza - Centre d'achats en ligne
27 juin 2018 - 18:00

La saison des petits fruits est lancée en Chaudière-Appalaches

Alexandre Poulin

Par Alexandre Poulin, Journaliste

Les producteurs de fraises de la Chaudière-Appalaches ouvrent leurs champs à l’autocueillette ces jours-ci. Tout laisse croire que la saison des « fraîches » sera bonne encore cette année. Et pour ceux qui aiment les découvertes, la récolte de la camerise est aussi commencée.

Le lancement officiel de la saison des petits fruits en Chaudière-Appalaches s’est d’ailleurs déroulé aujourd’hui chez Camerises St-Philippe de Saint-Anselme. M. Christian Lacroix, agronome à la Direction régionale de Chaudière-Appalaches du ministère de l’Agriculture, des Pêcheries et de l’Alimentation, s'est adressé aux présents à propos de la grande diversité de petits fruits disponibles dans la Chaudière-Appalaches.

La fraise est certainement le petit fruit le plus connu et le plus cueilli. La région se distingue avec près d’une cinquantaine de producteurs bien répartis sur tout le territoire. Jusqu'à aujourd'hui, de nombreuses fraisières sont déjà ouvertes et la grande majorité des autres devraient faire de même d’ici le 1er juillet.

M. Lacroix indiquait que la saison est en retard de deux ou trois jours par rapport à l’année dernière. Le printemps a été frais et de nombreuses gelées printanières sont survenues. Malgré tout, la récolte devrait être dans la normale, sinon légèrement inférieure. En Chaudière-Appalaches, l’auto­cueillette des fraises est généralement possible jusqu’à la fin du mois de juillet.

La framboise est généralement prête deux semaines après le début des fraises, soit vers la mi-juillet. La neige abondante de l’hiver dernier a causé quelques bris de tiges. Dans certaines framboisières, le rendement sera moins élevé que la normale, mais la récolte sera tout de même au rendez-vous. Même s’il y a moins de producteurs qu’auparavant, une vingtaine d’entreprises offrent encore la chance d’en cueillir. Les variétés d’été vont produire jusqu’au début du mois d’août.

La région compte également plus de 60 producteurs de bleuets géants. Fait moins connu, il y a également de bonnes superficies cultivées en bleuets sauvages, la majorité étant située dans le sud de la MRC de Montmagny, près de la frontière américaine. La récolte des bleuets débute généralement un peu plus de deux semaines après les framboises, soit début d’août. Un truc pour le retenir : le mois d’août, c’est le mois du bleuet.

Il y a du nouveau cette année pour les amateurs de petits fruits sucrés : la possibilité de cueillir la camerise. La récolte débute en même temps que celle des fraises, soit vers la fin de juin, et se termine vers la mi-juillet. Les curieux et les amateurs de découvertes pourront en trouver chez quelques producteurs de la région.

La majorité des producteurs de petits fruits ouvrent leurs portes à l’autocueillette.

Vous avez un scoop
Vous connaissez des entrepreneurs de la Beauce qui sont inspirants et qui ont des histoires intéressantes à raconter ou encore des parcours de vie hors du commun ? Contactez-nous à l’adresse [email protected] afin d’en discuter avec l’un de nos journalistes. Au plaisir de vous lire !

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





EnBeauce.com se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, EnBeauce.com collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.