Publicité
LaPlaza - Centre d'achats en ligne
11 juillet 2018 - 12:13 | Mis à jour : 13:58

L'événement Savoir Affaires Beauce : des bourgeons apparaissent

Alexandre Poulin

Par Alexandre Poulin, Journaliste

Cet avant-midi, au centre de congrès Le Georgesville de Saint-Georges, le Conseil économique de Beauce (CEB) a tenu une conférence de presse au sujet des retombées de Savoir Affaires Beauce. Rappelons que cet événement s'est déroulé du 28 mai au 1er juin dans la métropole beauceronne.

Cette conférence de presse a été présentée par Tony Turcotte, président du CEB, Hélène Latulippe, directrice générale de la même organisation, et Martin Veilleux, directeur général du Centre universitaire des Appalaches.

Durant le Savoir Affaires Beauce, 46 étudiants provenant des différentes antennes de l'Université du Québec ont présenté 32 projets d'affaires. Les thématiques abordées étaient « Le tourisme dans la Vallée de la Chaudière », « Bois et bioproduits forestiers », « L'agro-industrie » et « Mécatroniser, le manufacturier à l'ère du numérique ».

Les retombées concrètes

Sur les 32 projets qui ont été élaborés, quatre licences ont déjà été demandées. Deux autres pourraient s'ajouter d'ici l'automne. Voici les quatre projets.

  • Beauce CLT. Ce projet a été pensé au cours de la journée « Bois et bioproduits forestiers ». Il s'agit d'une usine de lamellé collé.
     
  • Beauce Quinoa-bio. Provenant de la journée « L'agro-industrie », ce projet consiste à produire du quinoa biologique en Beauce.
     
  • Mech Assistance. Issu de la journée « Mécatroniser... le manufacturier à l'ère du numérique », il s'agit d'un projet d'assistance virtuelle pour l'usine 4.0.
     
  • Mecatronik Valley. Conçu aussi pendant la journée « Mécatroniser... le manufacturier à l'ère du numérique », ce projet consiste en la création d'un incubateur de la mécatronique (HUB).

Interrogée sur les objectifs du CEB au sujet de la réalisation des projets, Hélène Latulippe, directrice générale de l'organisation, a affirmé que le Conseil visait la concrétisation d'au moins 5 projets sur 32. Six licences pourraient être demandées d'ici l'automne (quatre le sont déjà), alors l'organisation est enthousiaste. Le CEB estime les retombées économiques du Savoir Affaires Beauce à 60 000 $, ce qui est considérable. 

« On avait hâte de voir quelles allaient être les retombées de cette semaine-là. On en voit déjà les bourgeons apparaître. Ce n'est pas encore les fruits, mais il y a des bourgeons qui commencent à apparaître. Il y en a qui n'ont pas éclos ; il y en a qui ont presque éclos. C'est d'excellentes nouvelles. Tout ça est [le] fruit d'un travail collaboratif », a dit Tony Turcotte, le président du CEB. 

Une période d'embargo et deux ans de suivi

Le répertoire des 32 projets est désormais public et de courts résumés de ceux-ci peuvent être lus sur le site Internet du CEB. L'exclusivité des licences est réservée aux participants du Savoir Affaires Beauce jusqu'au 30 septembre prochain, à savoir aux étudiants, aux gens d'affaires et aux différents intervenants. Les projets doivent impérativement être réalisés dans les municipalités régionales de comté (MRC) de Beauce-Sartigan, Robert-Cliche, Nouvelle-Beauce et Les Etchemins.

À partir du 1er octobre prochain, les licences seront accordées à quiconque souhaite réaliser un des projets, mais ceux-ci devront encore être implantés dans les quatre MRC susmentionnées Toutefois, à partir du 1er janvier 2019, les licences seront rendues publiques et il n'y aura plus de restriction de territoire.

Un suivi des projets sera effectué sur une période de deux ans par les partenaires de l'événement et les organisations de développement économique de la Beauce. Concrètement, ceux qui feront ce suivi sont le Conseil économique de Beauce, le CLD Robert-Cliche, Développement économique Nouvelle-Beauce, l'Association des propriétaires de boisés de la Beauce, l'UPA de Chaudière-Appalaches, MECANIUM, Destination Beauce et le Centre universitaire des Appalaches.

Ce suivi sera rendu possible grâce à l'implication financière du Fonds Desjardins pour les régions et du Fonds d'aide aux rayonnements des régions. Le CEB a aussi dédié une personne ressource au suivi des projets.

 

Vous avez un scoop
Vous connaissez des entrepreneurs de la Beauce qui sont inspirants et qui ont des histoires intéressantes à raconter ou encore des parcours de vie hors du commun ? Contactez-nous à l’adresse [email protected] afin d’en discuter avec l’un de nos journalistes. Au plaisir de vous lire !

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





EnBeauce.com se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, EnBeauce.com collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.