Publicité
LaPlaza - Centre d'achats en ligne
25 juillet 2018 - 10:46 | Mis à jour : 26 juillet 2018 - 14:19

Les boissons alcoolisées comme Mojo seront vendues à nouveau

Par Jérôme Blanchet-Gravel, Journaliste

La Régie des alcools, des courses et des jeux (RACJ) a autorisé la compagnie Triani à commercialiser à nouveau des boissons alcooliques du même type que Mojo, Octane et Four Loko. Ces produits, très populaires chez les jeunes, seront prochainement de retour sur les tablettes.

En 2017, plusieurs de ces boissons (souvent à la fois alcooliques et énergétiques) avaient été retirées des tablettes des épiceries et des dépanneurs. Dans le cas de la boisson Four Loko, la boisson avait été jugée non conforme à la réglementation provinciale voulant que ce type de boissons alcooliques vendues dans les épiceries et dépanneurs soient issues de la fermentation du malt. L’alcool contenu dans la boisson Four Loko était ajouté au produit de base et de nature éthylique, donc non issu de la fermentation du produit comme tel.

Une controverse qui avait coûté cher à une entreprise

En novembre 2017, la RACJ avait exigé que l’entreprise Embouteillage Solar, située à Terrebonne, cesse immédiatement la vente de 34 boissons non conformes au règlement. Des boissons qui devenaient controversées, et parmi lesquelles se trouvaient le fameux Four Loko. L’entreprise était aussi forcée, par le fait même, à cesser la promotion des produits en question.

Par la suite, en décembre 2017, l’entreprise de Terrebonne avait été convoquée à une audience devant la RACJ. Obligée de détruire tous ses produits non conformes au règlement, Embouteillage Solar avait été contraint de déclarer une faillite de plus de 40 millions $.

Une nouvelle entreprise prend le relais 

Depuis, l’entreprise a été rachetée par le Groupe Triani, lequel promet de se conformer aux réglementations en vigueur. Le groupe exclut toutefois totalement de recommercialiser le Four Loko, un produit dont l’image semble ternie à jamais.

« Nous allons conserver certaines marques, mais pas toutes les saveurs. Nous reprenons aussi certains clients qui vendent des boissons du côté de l’Ontario et dans d’autres provinces canadiennes », a affirmé au journal Le Soleil la copropriétaire de la compagnie, Joannie Couture.

Des boissons mauvaises pour la santé ?

Plusieurs experts jugent que les boissons sucrées et alcoolisées comme le Mojo et le Four Loko sont néfastes pour la santé, ce qui n’améliore pas l’image des produits. Non seulement ces boissons contiendraient un taux de sucre beaucoup plus élevé que dans la moyenne des boissons alcooliques, mais leur haut pourcentage en alcool pourrait aussi représenter un risque pour la santé, celle des jeunes en particulier.

En octobre 2017, La Presse avait rapporté qu’un urgentologue avait traité un adolescent de 14 ans qui avait perdu connaissance après avoir bu deux canettes de Four Loko en 30 minutes, ce qui représentait l'équivalent de huit verres de vin. D'autres cas d'abus de ces produits par des jeunes ont aussi été rapportés dans les derniers mois. 

En mars 2018, le premier ministre Philippe Couillard demandait à l'Institut national de santé publique de se pencher sur la dangerosité potentielle de ces produits. 

 

Vous avez un scoop
Vous connaissez des entrepreneurs de la Beauce qui sont inspirants et qui ont des histoires intéressantes à raconter ou encore des parcours de vie hors du commun ? Contactez-nous à l’adresse communiques@enbeauce.com afin d’en discuter avec l’un de nos journalistes. Au plaisir de vous lire !

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





EnBeauce.com se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, EnBeauce.com collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.