Publicité
24 janvier 2020 - 15:50

Ouverture prévue ce printemps

Beauceville comptera bientôt deux usines de production de cannabis médicinal

Sylvio Morin

Par Sylvio Morin, Chef des nouvelles

Toutes les réactions 7

Deux bâtiments, qui serviront à la production de cannabis médicinal, sont en fin de construction dans le parc industriel de la Ville de Beauceville et les entreprises derrières les projets espèrent bien être en opération ce printemps.

La première, Les Entreprises Cannada’s Best Inc, est à compléter une bâtisse de 120′ X 70′ qui permettra une surface de culture de 2150 pieds carrés, a indiqué le président et directeur général, Éric Poulin, qui s'est lancé dans cette aventure des plus sérieuses, voilà déjà trois ans, avec son partenaire, Emmanuel Mathieu, qui agit comme vice-président.

Les deux hommes d'affaires, qui ont investi 1,5M$, prévoient déjà deux autres installations pour développer un complexe de production de cette plante et s'en aller vers l'emballage et l'extraction.

La culture sera en aéroponie, c'est-à-dire que les racines de la plante sont maintenues en suspension dans le vide et aspergées régulièrement d'eau et de solution nutritive à l’intérieur d’une chambre d’aspersion. Cette technique a été développée pour la culture de fruits et de légumes lors des expéditions dans l'espace.

« Plus de 90% de l'eau utilisée sera récupérée et recyclée » de souligner le jeune entrepreneur de 28 ans qui se déclare un fervent promoteur d'une production écoresponsable. Il entend même récupérer les déchets de culture, comme les racines et les branches, pour que rien ne se perde.

Tout le fonctionnement de l'usine sera entièrement automatisé. Au départ, cinq emplois seront créés

« Notre entreprise est très sérieuse et nous devons répondre à des normes de sécurité qui sont plus élevées que celles des banques et des prisons », de dire M. Poulin qui espère que les préjugés et les mauvaises perceptions tomberont dans l'esprit des gens face à ce type d'activité industrielle.

Pour le vice-président de Cannada's Best, Emmanuel Mathieu, le but de cette production est ni plus ni moins que de « changer la face de la médecine » pour découvrir toutes les vertus bienfaitrices de cette plante. Il faut dire que l'homme de 34 ans est motivé par le fait qu'il a perdu sa mère très jeune aux mains du cancer, et son père de la même maladie tout récemment.

Les installations seront complétées à la fin février et les opérations devraient partir vers la fin de mars ou le début du mois d'avril, selon la réponse de l'agence de Santé Canada qui avait déjà quand même pré-approuvée le projet.

La Hoya

« Nos installations seront prêtes à la fin du mois de février. Nous ferons ensuite notre demande à Santé Canada et si tout va bien, nous devrions être opérationnel en avril », a indiqué pour sa part Carl Couture, l'un des quatre partenaires de l'entreprise La Hoja (La feuille), l'autre producteur installée dans le parc d'affaires beaucevillois.

La micro-licence permettra une production de 2150 pieds carrés de couvert végétal à tous les deux mois dans l'usine d'une superficie de 8 000 pieds2. De cinq à dix emplois seront créés pour un investissement de 1,5M$, un projet qui a mûri pendant deux ans, de signaler M. Couture.

Rappelons que c'est en octobre dernier que la Société québécoise du cannabis (SQDC) a ouvert un tout premier magasin en Beauce, à Saint-Georges, soit un an après l'entrée en vigueur de Loi sur la légalisation de l'usage du cannabis au Canada.

Rappelons également que le gouvernement du Québec a resserré les règles en la matière alors qu'il a fait passer l'âge légal pour consommer du cannabis de 18 à 21 ans. La mesure est entrée en vigueur le 1er janvier de cette année.

Vous avez un scoop
Vous connaissez des entrepreneurs de la Beauce qui sont inspirants et qui ont des histoires intéressantes à raconter ou encore des parcours de vie hors du commun ? Contactez-nous à l’adresse [email protected]auce.com afin d’en discuter avec l’un de nos journalistes. Au plaisir de vous lire !

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





EnBeauce.com se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, EnBeauce.com collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.

Toutes vos réactions

7 réactionsCommentaire(s)
  • Ou est situé le parc industriel de Beauceville ? Il doit y avoir une adresse, n'est-ce pas!

    Yvon Turcotte - 2020-01-24 20:40
  • il compte engager combien d'employer pour les 2 usine ?

    interesser - 2020-01-25 07:42
  • Ses importe koi sa existait pas dans le temps serieux sa sert a rien sa ses de largent inutille

    Inconu - 2020-01-25 13:08
  • C'est bien d'avoir l'usine... le plus prêt des consommateurs

    Mike - 2020-01-25 15:26
  • Cher Mike, vous avez bien raison, quoi pensez pourtant quand une des premières SQDC en région fut installé a St-Georges de Beauce, si ce n’est que pour être prêt des consommateurs

    Rita - 2020-01-26 08:06
  • si sa vous prend des employer faite moi signe

    Jeff Desrosiers - 2020-01-26 13:08
  • @mike et Rita. Pour votre information , les récoltes des ces 2 usines ne seront pas envoyées à la SQDC de St-Georges directement ! Les récoltes seront envoyées à d'autres usines qui elles transformeront les récoltes en différents produits finis pour aller sur les tablettes des SQDC du Québec. Les grands consommateurs de cannabis de la Beauce ne pourront s'approvisionner directement de ces usines en pensant avoir un escompte de volume !!!

    Bernard - 2020-01-27 07:53