Publicité

12 mars 2021 - 08:00

Lancement de la saison 2021

L’acériculture en pleine ébullition au Québec

Léa Arnaud

Par Léa Arnaud, Journaliste

Les températures qui s’élèvent au-dessus du point de congélation le jour et descendent sous zéro la nuit permettent enfin aux quelque 11 300 acériculteurs de récolter l’eau d’érable. Le temps des sucres est donc enfin débuté dans le sud de la province. 

Cette période, qui marque le printemps au Québec, devrait se poursuivre jusqu’à la fin avril dans l’ensemble des régions. Les Producteurs et productrices acéricoles du Québec (PPAQ) profitent d'ailleurs, de l’occasion pour présenter un portrait économique qui démontre que le sirop d’érable est aujourd’hui une industrie en pleine ébullition.

2020, une année record
Le sirop d’érable, produit emblématique de la culture québécoise et de la région, a connu une année de production record en 2020, soit 175 millions de livres, en grande partie attribuable aux conditions météorologiques favorables.

Le Québec a en effet produit 73 % de la production mondiale de sirop d’érable en 2020, connaissant une hausse de 14 % des ventes et de 22 % des exportations par rapport à 2019.

En tout, ce sont 90 % des 131 millions de livres de sirop d’érable exportées par le Canada qui proviennent de régions acéricoles québécoises.

Dans la région Appalaches-Beauce-Lotbinière seulement, plus d’un millier d’entreprises acéricoles ont participé à la production de 2020, qui totalise une valeur dépassant les 65 millions de dollars. La région a d’ailleurs fait plus de 6,4 millions d’entailles au cours de la saison.

Un portrait économique qui met la table pour 2021
La tradition veut habituellement que les PPAQ procèdent à l’entaillage officiel d’un érable pour marquer le début de la saison. Cette année, le rituel est remplacé par la publication du bilan économique.

Pour contrer les pertes de l'an passé causé par la pandémie, les cabanes à sucre ont accès au site macabanealamaison.com pour commercialiser leurs produits.

« En 10 ans, nos ventes annuelles de sirop d’érable ont plus que doublé, passant de 68,2 millions de livres en 2011 à plus de 144 millions en 2020. L’année dernière, nous avons vu une hausse de 14 % de nos ventes par rapport à 2019 ! Nous sommes fiers de voir que la vision et la volonté des PPAQ contribuent à l’essor de notre industrie », de dire Simon Trépanier, directeur général des PPAQ.

« Dans les érablières, nos producteurs et productrices travaillent déjà depuis le début de l’hiver pour entailler leurs érables. En tout, ce sont près de 50 millions d’entailles qui ont été réalisées par les hommes, femmes et familles qui composent nos 7 400 entreprises acéricoles du Québec. Nous sommes fin prêts pour la saison 2021 et nous souhaitons que la récolte soit généreuse ! », d'ajouter Serge Beaulieu, président des PPAQ

À lire également

Destination Beauce annonce sa 3e Semaine de l'Érable

Vous avez un scoop
Vous connaissez des entrepreneurs de la Beauce qui sont inspirants et qui ont des histoires intéressantes à raconter ou encore des parcours de vie hors du commun ? Contactez-nous à l’adresse [email protected] afin d’en discuter avec l’un de nos journalistes. Au plaisir de vous lire !

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





EnBeauce.com se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, EnBeauce.com collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.