Publicité

21 août 2021 - 10:00

Plus de 16 semaines de grèves

Conflit chez Olymel: le Parti Québécois demande un arbitrage

Léa Arnaud

Par Léa Arnaud, Journaliste

Le porte-parole du Parti Québécois en matière d'agriculture et d'alimentation, Pascal Bérubé, ainsi que le porte-parole en matière de travail, Sylvain Gaudreault, réclament que les parties en conflit à l'usine Olymel de Vallée-Jonction se voient proposer une procédure rapide, efficace et impartiale : l'arbitrage.

D'après ces politiques, deux arguments majeurs s'appliquent pour mettre en place cette procédure. « Le conflit de travail à l'usine Olymel de Vallée-Jonction a assez duré, on doit pouvoir en prévoir la fin à très court terme. La pression est devenue trop forte or, on ne peut tolérer ni la maltraitance envers les bêtes, ni le gaspillage alimentaire », peut-on lire dans le communiqué de presse du Parti Québécois.

Rappelons que ce conflit de travail entre les employés et la direction dure maintenant depuis plus de 16 semaines. Mardi dernier, les membres du syndicat des travailleurs ont rejeté à 57 % l'entente de principe qui avait été conclue quelques jours plus tôt avec l'employeur. En réaction, mercredi, le ministre du Travail, Jean Boulet, a nommé un médiateur spécial dans le dossier.

« Ça ne suffit pas, car ça ne fera que prolonger le conflit. Or, c'est devenu un euphémisme de dire que le temps presse. Selon Les Éleveurs de porcs du Québec, près de 150 000 porcs sont présentement entassées dans les fermes, dans des conditions de chaleur et de promiscuité indignes et inacceptables. C'est une question d'heures avant que les éleveurs, sous pression et à bout de ressources, soient obligés de commencer à euthanasier leurs bêtes », a indiqué Pascal Bérubé.

« Il est temps que le gouvernement accentue sa présence dans le dossier », a poursuivi Sylvain Gaudreault. « Il doit proposer un arbitrage aux parties. Bien sûr, vu le caractère très particulier de cette procédure ministérielle, il devra également assurer son impartialité exemplaire. »

Le Parti Québécois estime que c'est le devoir du gouvernement de tout faire pour, d'une part, éviter un gaspillage massif et, d'autre part, assurer un minimum de bien-être aux bêtes. 

Rencontre avec le médiateur
Le comité de négociation du Syndicat des travailleurs d'Olymel Vallée-Jonction-CSN a rencontré hier matin le médiateur spécial, Jean Poirier.

Cependant, aucune entrevue ne sera accordée d'ici à ce que le syndicat et l'employeur se rencontrent en présence du médiateur spécial.

À lire également

Conflit chez Olymel: le ministre Jean Boulet s’en remet au médiateur

Vous avez un scoop
Vous connaissez des entrepreneurs de la Beauce qui sont inspirants et qui ont des histoires intéressantes à raconter ou encore des parcours de vie hors du commun ? Contactez-nous à l’adresse [email protected] afin d’en discuter avec l’un de nos journalistes. Au plaisir de vous lire !

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





EnBeauce.com se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, EnBeauce.com collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.