Publicité

23 août 2021 - 17:00

Développement économique de Nouvelle-Beauce et CLD Robert-Cliche

Conflit chez Olymel : un règlement rapide est essentiel

Gabrielle Denoncourt

Par Gabrielle Denoncourt, Journaliste

Toutes les réactions 1

Depuis 4 mois, les employés chez Olymel sont en conflit de travail. Le ministre du Travail, Jean Boulet, avait annoncé l’arrivée d’un nouveau médiateur spécial. Cette nouvelle a été accueillie favorablement par Développement économique Nouvelle-Beauce et le CLD Robert-Cliche.

Selon les deux agences, « ce conflit amène son lot de dommages collatéraux auprès des producteurs de porcs, des travailleurs, ainsi que des entreprises sous-traitantes. Sur le plan économique, les pertes générées par les producteurs de porcs ainsi que le grand nombre de contrats en sous-traitance annulés ou reportés ont un impact important sur les entreprises de notre région. Olymel à Vallée-Jonction, qui emploie plus de 1 000 personnes provenant de plusieurs MRC de Chaudière-Appalaches, est le plus important employeur de La Nouvelle-Beauce. Depuis plusieurs années, Olymel recrute aussi des travailleurs temporaires étrangers qui viennent ici pour travailler et supporter financièrement leurs familles restées dans leur pays. Ce conflit peut nuire à l’attraction et la rétention de ces travailleurs étrangers qui sont très essentielles au maintien des opérations de l’usine dans la région. »

Marlène Bisson, directrice des opérations et commissaire industrielle chez Développement économique Nouvelle-Beauce s’inquiète pour les investissements prévus et le développement futur d’Olymel. Elle explique que cette entreprise est un « joueur majeur » dans la réfection et le développement du réseau ferroviaire dans la région.   

Le directeur général du CLD Robert-Cliche, Daniel Chaîné, poursuit sur l’importance d’une reprise des négociations. Selon les éleveurs de porcs du Québec, il y a 150 000 porcs en attente d’abattage. Les producteurs commencent à ressentir les effets au niveau financier.

Quant au député de Beauce-Nord, Luc Provençal, il demande au syndicat et à l’entreprise « de mettre tous leurs efforts à la table de négociation pour mettre fin à ce conflit ».

Règlement rapide espéré

Les intervenants socioéconomiques souhaitent ardemment une entente gagnante/gagnante qui permettra de reprendre les opérations le plus rapidement possible et ainsi amoindrir les préjudices sur les travailleurs, Olymel, les producteurs et l’ensemble des autres entreprises impliquées.

À lire également : 

Conflit chez Olymel: le ministre Jean Boulet s’en remet au médiateur

Vous avez un scoop
Vous connaissez des entrepreneurs de la Beauce qui sont inspirants et qui ont des histoires intéressantes à raconter ou encore des parcours de vie hors du commun ? Contactez-nous à l’adresse [email protected] afin d’en discuter avec l’un de nos journalistes. Au plaisir de vous lire !

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





EnBeauce.com se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, EnBeauce.com collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.

Toutes vos réactions

1 réactionsCommentaire(s)
  • J'ai travaillé 12ans chez olymel Jai démissionner à cause d'une baisse de salaire en 2008 JE pense que les employés mieux

    Patrice Belcourt - 2021-08-24 17:20