Publicité

30 août 2021 - 08:26 | Mis à jour : 08:34

Conflit de travail

Les syndiqués chez Olymel voteront sur la nouvelle entente mardi

Gabrielle Denoncourt

Par Gabrielle Denoncourt, Journaliste

Toutes les réactions 1

Hier, la direction et le syndicat des travailleurs d’Olymel de l’usine de Vallée-Jonction ont finalement réussi à conclure une entente de principe. C’est après de longues heures avec le médiateur spécial nommé par le ministre du Travail, Jean Boulet, que le syndicat a accepté.

Par contre, il faudra encore que cette entente passe par le vote des syndiqués. Ils seront convoqués rapidement en assemblée générale. C’est après que l’entreprise a lancé un avertissement de licenciement de 500 postes si une entente n’était pas mise sur la table des négociations d’ici minuit. Même si pour le moment, la direction a reculé elle prévient que ce n’est qu’une suspension de cette décision jusqu’à mercredi. Si l’entente est acceptée, Olymel abandonnera cette mesure drastique.

Rappelons que cela fait maintenant cinq mois que le conflit perdure entre le syndicat des employés de l’usine d’Olymel de Vallée-Jonction et la direction.

L’assemblée générale aura lieu mardi.

À lire également : 

Le ministre Boulet propose l'arbitrage pour résoudre le conflit chez Olymel

 

 

Vous avez un scoop
Vous connaissez des entrepreneurs de la Beauce qui sont inspirants et qui ont des histoires intéressantes à raconter ou encore des parcours de vie hors du commun ? Contactez-nous à l’adresse [email protected] afin d’en discuter avec l’un de nos journalistes. Au plaisir de vous lire !

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





EnBeauce.com se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, EnBeauce.com collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.

Toutes vos réactions

1 réactionsCommentaire(s)
  • J'aimerais savoir le pourcentage de salariés québécois par rapport aux immigrés. Quel pourcentage dans chaque catégorie ont voté pour le refus lors de la dernière proposition?

    Sylvio Trepanier - 2021-08-31 12:34