X
Rechercher
Publicité

Au Centre Caztel à Sainte-Marie et en virtuel

Plus de 180 participants à la première assemblée générale annuelle hybride de l'UPA

durée 10h00
29 octobre 2021
Léa Arnaud
durée

Temps de lecture :

2 minutes

Par Léa Arnaud, Journaliste

Plus de 180 délégués se sont réunis ce mercredi, au Centre Caztel à Sainte-Marie et de manière virtuelle, pour participer à l’assemblée générale annuelle de la Fédération de l’Union des Professionnels agricoles (UPA) de la Chaudière-Appalaches.

Cette rencontre a été l’occasion de faire le point sur ce qui a marqué la dernière année en agriculture. Ainsi, le projet de réforme du financement de l’Union, la récupération des plastiques agricoles, l’impact des conflits de travail sur les filières agroalimentaires et la protection du territoire agricole ont particulièrement retenu l’attention des participants.

Qui plus est, le président de la Fédération, James Allen, le 1er vice-président, Jean Lambert et Natacha Lagarde, 2e vice-présidente, ont tous été réélus, sans opposition, pour un nouveau mandat.

Dans son discours du président, James Allen a souligné que les événements récents démontrent que la fragilité des activités de transformation, face aux conflits de travail et à la concentration des entreprises agroalimentaires de transformation et de distribution, sont deux grands défis pour les filières et les producteurs qui en dépendent. Il a également abordé le rôle et l’importance du syndicalisme agricole pour y faire face.

Le président général de la Confédération de l’Union des producteurs agricoles, Marcel Groleau, a partagé sa vision du futur de l’Union et a effectué un tour d’horizon des grands enjeux de l’agriculture. Il a entre autres parlé des changements climatiques et de l’autonomie alimentaire. Il a également profité de l'occasion pour faire une rétrospective sur son engagement dans le syndicalisme agricole.

Les participants à cette assemblée ont adopté de nombreuses résolutions, lesquelles guident le mandat et les actions de la Fédération. Les résolutions adoptées concernaient, entre autres, le projet de réforme du financement de l’Union, la récupération des plastiques agricoles, la date butoir pour l’épandage des engrais de ferme, la protection du territoire agricole et un projet de modernisation législative pour limiter les impacts des conflits de travail sur la production agricole.

En conclusion, le président a signalé que l’assemblée, qui a été la première à la fois en présentiel et en virtuel, marquait une nouvelle étape pour l’organisation et témoignait de la faculté de l’organisation à se renouveler pour rejoindre ses membres.

commentairesCommentaires

0

Pour partagez votre opinion vous devez être connecté.

RECOMMANDÉS POUR VOUS


durée Hier 14h00

Jusqu'à 10 000 $ de prêt pour des projets agricoles innovants

Le Syndicat de l’UPA de Beauce-Sartigan a procédé ce matin au lancement officiel d’un nouveau fonds de financement agricole de 110 000 $ pour les producteurs et transformateurs de Beauce-Sartigan. L'annonce a été faite en collaboration avec le Conseil économique de Beauce (CEB),  la MRC de Beauce-Sartigan et Desjardins à La Miellerie de Sophie, ...

19 mai 2022

Feu vert à l’entente entre Hydro-Québec et Énergir

La Régie de l’énergie donne le feu vert au partenariat entre Hydro−Québec et le distributeur de gaz naturel Énergir, une entente qui avait été critiquée par des groupes de consommateurs et environnementalistes. L’entente, annoncée en juillet dernier, vise à réduire les émissions de gaz à effet de serre (GES) en convertissant à la biénergie des ...

18 mai 2022

Projet «Ôtres choses»: premier lauréat du Fonds Nouveaux Attraits Touristiques

Le projet Ôtres choses, présenté par l’entreprise Les Ôtres hébergement et cie inc., est le tout premier lauréat du Fonds Nouveaux Attraits Touristiques (FNAT) lancé en novembre 2021 par le Conseil économique de Beauce (CEB). Cette annonce a été faite lors d’une conférence tenue dans une ambiance chaleureuse cet après-midi dans l’un des logements ...