Nous joindre
X
Rechercher
Publicité

Chaudière-Appalaches

Pénurie de main-d’œuvre: Québec se fait tirer l'oreille

durée 14h00
24 mai 2022
1ici

commentaires

ici

likes

 

vues

imprimante
Sylvio Morin
durée

Temps de lecture   :  

2 minutes

Par Sylvio Morin, Chef des nouvelles

Le gouvernement du Québec se fait tirer l'oreille et n’a pas donné suite aux demandes formulées publiquement l'automne dernier par la Table régionale des élus municipaux de Chaudière-Appalaches (TREMCA), les agences de développement économique et le milieux des affaires sur l'urgente question de la pénurie de main d'oeuvre.

« Ça ne bouge pas, on n’a pas de réponse. Québec prône la robotisation et l'automatisation (comme solution à la pénurie). Pour les grandes entreprises qui font du travail à la chaîne, c'est correct. Mais pour les petites et moyennes entreprises et les commerces, ce n'est pas la solution » , a indiqué le maire de Saint-Georges, Claude Morin, lors d'un point de presse tenu aujourd'hui avec les médias régionaux.

Dans une lettre envoyée la semaine dernière au premier ministre François Legault, le groupe a repris quatre des recommandations proposées cet automne, soit l’amélioration de la fiscalité pour les travailleurs de 60 ans et plus, accélérer l’augmentation du bassin de main-d’œuvre, mettre en place des programmes adaptés pour les PME pour faciliter leur modernisation et trouver rapidement des solutions au problème de logement.

« Les mesures fiscales peuvent être adoptées rapidement et cela aurait un impact immédiat et très positif pour répondre aux besoins. On verrait tout de suite des retraités retourner sur le marché de l'emploi », de dire à son tour la directrice générale du Conseil économique de Beauce, Hélène Latulippe.

Quant aux députés de Beauce-Sud et de Beauce-Nord, Samuel Poulin et Luc Provençal, ils s'en tiennent à la ligne de parti qui veut que l'immigration va régler 20% des problèmes de pénurie et que le reste sera comblé par la hausse de la productivité, ont fait remarquer les porte-parole.

Le groupe a également demandé dans sa lettre une rencontre avec M. Legault, avant la fin de la session parlementaire, mais personne n'est très optimiste que cela puisse se faire.

« On va entrer dans une campagne électorale. Ça veut qu'on va être dans les nuages pendant un an », a fait remarquer le maire Morin.

commentairesCommentaires

1

Pour partagez votre opinion vous devez être connecté.

  • BQ
    Bobby Quirion
    temps Il y a 1 mois
    Personnellement, je trouve que certains employeurs embauchent des gens un certain délai (moins de 3 mois) durant les fortes activités au lieu de les garder.
    Cela a toujours été un grand problème dans la province.

RECOMMANDÉS POUR VOUS


Fête du Canada : ouvert ou fermé ?

Ce vendredi, plusieurs Canadiens seront en congé pour la fête du Canada. Bien que les Québécois ont plus tendance à célébrer cette journée en déménageant, il n’en demeure pas moins que d’autres aimeront bien profiter de cette pause. Toutefois, il est important de bien vérifier les services qui sont disponibles cette journée Voici une liste non ...

Abaissement du niveau de la rivière Chaudière

La Ville de Saint-Georges informe les utilisateurs du plan d’eau en amont du barrage Sartigan que le niveau de la rivière Chaudière sera abaissé de 0,5 mètre en bas du niveau des déversoirs, du lundi 4 juillet au vendredi 8 juillet.   L’abaissement du niveau de la rivière Chaudière est nécessaire afin de permettre à  l’entrepreneur Cimota de ...

28 juin 2022

Isabelle Le Ber nommée présidente-directrice générale de l'ÉEB

Le conseil d’administration de l’École d’Entrepreneurship de Beauce (ÉEB) vient de nommer Isabelle Le Ber à titre de présidente-directrice générale, devenant ainsi la toute première femme à occuper la fonction au sein de cet organisme. En poste comme directrice générale depuis 2015, elle succède à Martin Deschênes, qui a agi comme président ...