Nous joindre
X
Rechercher
Publicité

Spécialiste en bière de microbrasserie

Une succursale Tite Frette ouvrira à Saint-Georges

durée 18h00
13 janvier 2023
durée

Temps de lecture   :  

2 minutes

Par Salle des nouvelles

Les amateurs de bières de microbrasserie seront heureux d’apprendre qu’une nouvelle boutique spécialisée de la franchise Tite Frette ouvrira ses portes le 1er avril à Saint-Georges. 

Enrico Bolduc qui a été pendant 27 ans chez Fecteau Ford et 17 ans comme propriétaire avec sa conjointe, Julie Fecteau, se demandait bien ce qu’il allait faire après avoir vendu.

Finalement, c’est son fils de 21 ans, Charles-Antoine qui est venu lui parler du petit projet qu’il avait en tête soit celle d’ouvrir une boutique de vente de bières. Faisant ses recherches, M. Bolduc nous explique qu’il a pris le temps d’aller « acheter de la bière incognito » dans une Tite Frette avant d’entamer des démarches sérieuses.

« Quand mon fils est arrivé avec cette idée, je trouvais que c’était d’actualité, la bière de micro est en ascension au Québec. Je suis allé visiter une boutique et le lendemain, nous nous sommes rendus, mon fils et moi, à Québec en visiter trois. En descendant sur l’autoroute, nous en avons discuté quand même pas mal. Alors j’ai commencé à faire des démarches à savoir si ça pouvait être intéressant ou non. Ça l’a fait son petit bonhomme de chemin. On a signé le bail et le contrat avec la franchise le 15 décembre dernier », indique-t-il au téléphone à notre journaliste.  

Il faut dire que cela ne fait qu’un an que l’homme d’affaires est devenu un amateur de bière de microbrasserie et que c’est son gendre qui lui a fait découvrir ce produit. 

Un nouveau départ  

Enrico Bolduc explique qu’il a quitté le monde de l’automobile, mais n’était pas prêt à quitter le monde des affaires, alors qu’avant il était bien occupé avec la concession, il attendait que quelque chose se présente à nouveau. 

C’est essentiellement son fils qui s’occupera de la gestion de la boutique, tandis que son père lui apportera le soutien nécessaire.

Saint-Georges un emplacement de choix 

Lorsque M.Bolduc a discuté avec la franchise, il n’était pas possible d’installer une boutique dans une petite ville. La plupart de leurs commerces sont de grandes villes comme Québec ou Montréal. 

Toutefois, il est parvenu à les convaincre en mentionnant qu’à part Sherbrooke, il n’en existait pas d’autres près de la Beauce, et que selon lui « de la bière en Beauce, c’est de quoi qui se vend bien ». La population de Saint-Georges était également un bon argument. 

Cette 50e succursale s'installe dans l'ancien restaurant Sushi Taxi au 408 107 e Rue à Saint-Georges. 

Un lieu de découverte de produits québécois

« C’est comme une SAQ, mais au lieu de vendre du vin, on va vendre de la bière de microbrasserie », termine Enrico Bolduc. 

De plus, ils offriront des produits 100 % québécois, allant de la bière de microbrasserie, au cidre, au vin et à des produits du terroir.

 

commentairesCommentaires

0

Pour partagez votre opinion vous devez être connecté.

RECOMMANDÉS POUR VOUS


durée Hier 15h00

Hausse mercredi de 2,2 % du prix du lait destiné aux marchés de détail

Les prix du lait à la ferme augmentent à compter de ce mercredi au Canada. Il y a trois mois, le 1er novembre, la Commission canadienne du lait (CCL) a autorisé une augmentation d'environ 2,2 %, soit d’un peu moins de 2 cents le litre, à compter du 1er février. Le coût du lait utilisé pour fabriquer des produits comme le lait, la crème, le ...

31 janvier 2023

Investissement Québec soutient cinq entreprises beauceronnes

La tournée Productivité Innovation d’Investissement Québec a profité de son passage en Chaudière-Appalaches pour annoncer son soutien à neuf entreprises, dont cinq en Beauce. Ces neuf entreprises ont bénéficié de l’accompagnement et d’un appui financier de la société d’État totalisant près de 16 millions de dollars. « À Investissement Québec, ...

30 janvier 2023

L'entreprise Matiss transmise aux mains de la génération suivante

Jacques Martel, président de Matiss, a annoncé qu’il passait le flambeau à la prochaine génération, soit à sa fille Virginie Martel, qui était jusqu’à maintenant directrice des ressources humaines pour Matissoft, et à Bobby St-Pierre, qui agissait à titre de directeur financier pour Matiss depuis 2018. Bobby St-Pierre assurera dorénavant la ...