Publicité
17 août 2019 - 13:00

CANADIAN PACIFIC TELEGRAMS

Toutes les réactions 1

LA SOCIÉTÉ HISTORIQUE SARTIGAN

À l'époque c'était écrit en anglais sur les affiches de leur bureau. Pour l'information des plus jeunes, les télégrammes étaient autrefois le moyen le plus rapide de transmettre une nouvelle importante. Ce moyen de communication fut d'abord utilisé sur les bateaux et les trains, puis un peu partout dans les villes. En 1949, le bureau de télégraphie de Saint-Georges était situé dans l'édifice de l'hôtel National (photo 1). La petite affiche noire est accrochée au poteau de la galerie, directement en dessous de l'enseigne de l'hôtel National. Par la suite il déménagea dans l'immeuble voisin, l'hôtel Continental. Examinez bien la 2e photo, à l'extrême gauche, juste à côté de l'enseigne «Hôtel Continental», on aperçoit l'affiche du bureau des télégrammes de la compagnie Canadian Pacific. Après cet endroit, il fut installé dans l'ancien édifice de Gédéon Gagné au coin de la 1re avenue et de la 120e rue (photo 3), comme on le voit sur les deux photos de cet immeuble à la fin des années '50, là aussi on voit la petite affiche l'annonçant. Puis la photo de celui qui occupa très longtemps cette fonction, le télégraphiste Denis L'Heureux assis à son bureau en 1949 (photo 4). Dans les années '60, leur bureau fut situé à l'hôtel Hermandi, on y accédait par une porte à gauche dans le lobby. À ma connaissance le dernier endroit où il fut situé au centre-ville fut dans l'édifice A. S. Paquet au coin de la 120e rue et de la 2e avenue. À la fin, on l'installa directement à la gare du secteur de la Station.

Et vous savez quel fut le télégraphiste des années 1906-07 qui devint l'un des plus célèbres beaucerons? Nul autre que M. Édouard Lacroix lui-même. Après avoir suivi un stage de formation de six mois à Weedon, il fut engagé comme chef télégraphiste de nuit à la compagnie Quebec Central Railroad à Disraeli, alors qu'il n'avait que 18 ans. On sait qu'il a fait autre chose par la suite...

Photos 1 et 4 du fonds Linda Champagne. Photos 2 et 3 du fonds Claude Loubier. Texte et recherches de Pierre Morin.


 Fondée en 1992, la Société Historique Sartigan est un organisme à but non-lucratif,
financé par les dons, dont la mission est la protection, l'interprétation, la valorisation
et la diffusion du patrimoine de Saint-Georges et de ses environs.

 


Centre culturel Marie-Fitzbach (4e étage)
250,18e Rue, CP 6
St-Georges (Qc) G5Y 4S9

418 227-6176
www.shsartigan.com  -  [email protected]

facebook.com/shsartigan

 

 

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





EnBeauce.com se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, EnBeauce.com collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.

Toutes vos réactions

1 réactionsCommentaire(s)
  • Merci Pierre pour ces information sur la télégraphie. M.Lacroix était un homme qui aimait apprendre sur les nouvelles choses. Je me souviens que le télégraphe était à la gare à la station. Avec toi on apprend toujours sur notre ville. Merci!

    Louisette G Fouquet - 2019-08-17 17:25