Publicité

17 janvier 2021 - 04:00

La Villa du poulet PFK près du pont

Toutes les réactions 2

LA SOCIÉTÉ HISTORIQUE SARTIGAN

Cette fois, un reportage sur notre histoire récente, même les plus jeunes connaissent cet établissement familier (photo 1). Celui-ci a ouvert ses portes chez nous le jeudi 23 novembre 1972. C'était le premier établissement de restauration rapide à Saint-Georges et il a connu un succès fulgurant. Pendant longtemps, on y voyait des files de clients faisant la queue à la porte pour obtenir leurs morceaux de poulet panné, files encore plus longues les fins de semaine. La plupart se rappellent de la serveuse gentille et toujours souriante qui y a travaillé pendant 42 ans, Mme Gisèle Boucher, qu'on voit à la 2e photo (elle a commencé le 5 janvier 1973), accompagnée de celui qui y fut longtemps gérant, le sympathique Gilles Pépin. Un article complet fut publié dans l'hebdomadaire régional dans les jours suivant l'ouverture, donnant tous les détails de ce nouveau service à Saint-Georges (photo 3). On y voit entre autres la photo du 1er gérant Ronald Fortin, celui-là même qui a eu la bonne idée d'engager la charmante Gisèle. Avant ce commerce, il y avait sur le même terrain deux résidences, celle de Gérard Dionne à gauche et celle d'Amédée Dionne à droite (photo 4). On les a toutes deux déménagées quelques mois avant la construction de PFK. La 16e rue fut élargie et le restaurant a pris le reste de l'espace jusqu'à la 15e rue. Saviez-vous que cette chaîne a 15,000 succursales dans le monde, dont plus de 3500 en Chine. Ces restaurants ont connu leur heure de gloire au Canada dans les années '70. Mais aujourd'hui, le colonel Sanders perd des plumes, les gens surveillent leur alimentation et plusieurs se désintéressent de la malbouffe. Plusieurs ont fermé un peu partout dans la province, et il n'y en a plus aucun dans la ville de Québec, le dernier (du boulevard Hamel) ayant fermé ses portes le 29 décembre dernier. Ces fermetures sont causées par des difficultés financières et le manque de personnel. Mais celui de notre ville semble toujours bien fonctionner et la clientèle est encore au rendez-vous. On peut se gâter une fois de temps en temps, c'est bon à s'en lécher les doigts.

Photo 2 du fonds Normand De Lessard. Photo 3 du journal l'Éclaireur-Progrès. Photo 4 du fonds Gertrude Dionne. Texte et recherches de Pierre Morin.


 Fondée en 1992, la Société Historique Sartigan est un organisme à but non-lucratif,
financé par les dons, dont la mission est la protection, l'interprétation, la valorisation
et la diffusion du patrimoine de Saint-Georges et de ses environs.

 


Centre culturel Marie-Fitzbach (4e étage)
250,18e Rue, CP 6
St-Georges (Qc) G5Y 4S9

418 227-6176
www.shsartigan.com  -  [email protected]

facebook.com/shsartigan

 

 

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





EnBeauce.com se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, EnBeauce.com collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.

Toutes vos réactions

2 réactionsCommentaire(s)
  • Je suis un client de ce restaurant.Petite suggestion:amélioration de l'éclairage extérieur afin de donner plus de visibilité.Merci.

    Jacques - 2021-01-17 08:56
  • Pour avoir travaillé un peu à St-Georges en 1973 et je passais à l'occasion. Bon au goût mais moins bon pour la santé

    Claude - 2021-01-18 13:01