Publicité

11 décembre 2021 - 22:56 | Mis à jour : 23:25

Un ancien gardien du CH a hanté son ancien équipe

Les jeunes tiennent désormais le CH à bout de bras

Mathieu Bouchard-Racine

Par Mathieu Bouchard-Racine, Journaliste

C’est peut-être la répétition, mais il n’est presque plus surprenant ni décevant de voir le Canadien de Montréal céder cette saison. Encore ce samedi soir, l’équipe était à Saint-Louis pour y affronter les Blues et le résultat n’a pas été glorieux.

Le gardien Charlie Lindgren défendait les couleurs bleu et jaune pour affronter son ancien club pour la première fois depuis son départ. Le gardien droitier a passé les sept dernières années dans l’organisation montréalaise et a disputé 24 parties sous l’uniforme bleu-blanc-rouge. Cependant, il a pris la direction du Missouri cet été et joue maintenant de l’excellent hockey. Contre le Tricolore, il a bloqué 22 tirs, pour n’avoir cédé qu’une fois.

De l’autre côté de la patinoire, Jake Allen affrontait également son ancienne organisation pour la première fois depuis son départ. Le numéro 34 dans les filets a pu retrouver ses anciens coéquipiers avant la rencontre, mais contrairement à Lindgren, il n’a pas su hanter ses anciens collègues et a cédé quatre fois sur 37 attaques.

Cette défaite de 4 à 1 de la troupe de Dominique Ducharme s’ajoute à une disette totalisant six revers de suite. On parle d’un seul but marqué au cours des sept dernières périodes de vingt minutes pour le CH. Ce n’est guère une statistique élogieuse. Heureusement ce samedi, il y eut Alexander Romanov.

Parmi toutes les qualités de Romanov, son tir lui permet un potentiel offensif très intéressant. Le numéro 27 a marqué le seul but des siens, avec une fusée, en guise de tir du poignet. Le gardien Lindgren n’a presque pas réagi à l’attaque du défenseur et la rondelle n’a pu finir ailleurs que dans le filet.

Les aides sur ce but viennent de Ryan Poehling et Laurent Dauphin. Cette soirée, les attaquants Toffoli, Dvorak, Anderson et Gallagher n’étaient pas là pour lancer une quelconque menace offensive. Pendant que le trio de Nick Suzuki n’a pas noirci la feuille de pointage, des représentants du Rocket de Laval ont pu offrir le seul véritable moment glorieux de la soirée.

Le Québécois Laurent Dauphin a participé à ce filet et il s’agit de son premier point dans la LNH depuis la saison 2016-2017. Le natif de Repentigny a dû patienter environ quatre ans avant d’avoir à nouveau sa chance dans le circuit Bettman. Poehling et Romanov, de leur côté, forment l’avenir du Tricolore et ont marqué l’unique but du CH dans cette défaite. Cet événement veut dire beaucoup.

En direct de L’antichambre, diffusé à RDS, l’analyste Norman Flynn avait signalé son souhait de voir Caufield, Romanov et Poehling avec le Rocket de Laval. Quelques jours après son propos, deux d’entre eux portent à bout de bras le Canadien dans un match déjà perdu.

Le prochain match du Canadien est prévu seulement mardi, contre les Penguins de Pittsburgh. Après six revers consécutifs, le CH tentera de faire oublier sa vingtième défaite de la saison, après seulement 29 affrontements. Il sera bien entendu difficile de le faire contre Sidney Crosby et sa bande, surtout avec une formation blessée par l’orgueil et le corps, mais un congé de plusieurs jours fera du bien à Nick Suzuki et sa bande.

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





EnBeauce.com se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, EnBeauce.com collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.