Publicité
11 novembre 2019 - 17:00

Cégep Beauce-Appalaches

Les étudiants du Campus de Lac-Mégantic rencontrent le député provincial sur des enjeux environnementaux

Par Salle des nouvelles

Toutes les réactions 1

Le 4 novembre, le député de Mégantic, François Jacques, est venu écouter les préoccupations environnementales des étudiants, lors de son passage au campus de Lac-Mégantic du Cégep Beauce-Appalaches. Cette rencontre a eu lieu à la suite de la rédaction par les membres de la communauté collégiale d’une lettre ayant pour objectif de partager des mesures actives pour la lutte aux changements climatiques.

Cette lettre avait été envoyée aux différents représentants des gouvernements dans le cadre de la journée mondiale de mobilisation pour le climat du 27 septembre dernier. 

Les étudiants ont profité de l’occasion pour questionner le député sur divers enjeux, dont l’alimentation locale, la gestion des forêts, la protection des lacs et les engagements locaux et nationaux.

M. Jacques a fait preuve d'ouverture et a rappelé l'importance de réduire les émissions de GES. Il s’est ensuite entretenu avec le directeur général du Cégep Beauce-Appalaches, Pierre Leblanc :

« Le Cégep Beauce-Appalaches souhaite s’engager de manière proactive et audacieuse dans l’effort collectif de développement durable et dans les prochains mois, nous créerons notre premier plan d’action collaboratif en développement durable afin de nous engager collectivement dans la voie de la transition écologique. Nous avons la chance d’avoir des étudiants et des membres du personnel qui s’impliquent et réalisent des actions concrètes pour lutter contre les changements climatiques, mais nous comptons aussi sur le soutien des institutions qui nous gouvernent pour mener à bien cette lutte. »

 

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





EnBeauce.com se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, EnBeauce.com collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.

Toutes vos réactions

1 réactionsCommentaire(s)
  • Est-ce que M. Jacques leur a dit que la voie de contournement ferroviaire va prendre le double, sinon le triple de l'emprise prévue sur le terrain? Les futur expropriés, dont j'en suis, se sont fait rencontrer un à un juste après la sortie du rapport du BAPE pour en être informés. La femme de SPAC ne comprends pas pourquoi elle n'a pas reçu les cartes avant. C'est une façon habile de détourner les lois environnementales et que ce ne soit pas étudié à la commission d'enquête comme la gare de triage qui est sortie comme un lapin du chapeau au début du BAPE. C'est justement au-dessus de la nappe d'eau potable de la ville qu'ils devront dynamiter dans le granite 125' de creux par 2 fois plus large, et même 3 fois à certains endroits, que prévu. Cette source est reliée à la rivière Chaudière qui alimente la Beauce. Est-ce qu'il leur a dit que le point zéro de la pente du train sera cette même rivière? En parlant de changements climatiques ce sont beaucoup d'hectares de plus que prévu de milieux humides qui seront détruits. Une autre catastrophe environnementale. M. Jacques est une homme d'affaires et certainement pas un environnementaliste...

    Josée Morin - 2019-11-12 07:29