Publicité
LaPlaza - Centre d'achats en ligne
5 mai 2018 - 04:00

Dépenser son remboursement d’impôt ou non, telle est la question

Si vous avez droit à un remboursement d’impôt cette année, il vous reste à décider quel usage vous devriez en faire. Vous pourriez bien sûr le dépenser… mais après, il n’en resterait plus rien.

Voici cinq options de rechange offrant des effets bénéfiques à long terme sur votre avenir financier.

1. Convertir immédiatement le remboursement en cotisation à votre REER pour 2018. Vous profiterez de presque une année supplémentaire de croissance potentielle à long terme à l’abri de l’impôt, en plus d’une déduction fiscale pour votre déclaration de revenus de 2018.

2. Cotiser à votre compte d’épargne libre d’impôt (CELI).
Le 1er janvier 2018, 5 500 $ ont été ajoutés à vos droits de cotisation inutilisés. Vos cotisations ne sont pas déductibles, mais vous ne serez pas imposé sur le revenu produit par les placements de votre CELI.

De plus, vous pouvez effectuer des retraits en franchise d’impôt en tout temps et cotiser de nouveau au cours d’une année ultérieure les sommes retirées.

3. Investir votre remboursement. Si vous avez optimisé vos REER et CELI, votre remboursement peut servir à augmenter vos placements non enregistrés. D’un point de vue fiscal, vous avez avantage à détenir les actions et les fonds d’actions à l’extérieur d’un REER ou d’un CELI en raison du taux d’inclusion dans le revenu des gains en capital, qui est plus avantageux pour les dispositions de ces types de placement, et du crédit d’impôt pour dividendes qui s’applique aux dividendes de nombreuses sociétés canadiennes.
Investir dans un placement à court terme si le remboursement est important.
Vous pourrez retirer l’argent sans pénalité et vous disposerez d’un coussin pour les mauvais jours ou pour un achat important – comme une nouvelle voiture – ce qui vous évitera d’emprunter ou de recourir au crédit (le CELI peut aussi être un bon fonds de prévoyance).

4. Financer les études de vos enfants.
Établissez des régimes enregistrés d’épargne-études (REEE) pour financer le coût de leurs études post-secondaires futures. Les cotisations à un REEE ne sont pas déductibles, mais la plus-value des placements s’accumule à l’abri de l’impôt et les cotisations donnent droit à une subvention canadienne pour l’épargne-études (SCEE)1 pouvant atteindre 20 % sur la première tranche de 2 500 $ à 5 000 $ de cotisations chaque année. Selon le revenu familial du principal responsable, vous pourriez recevoir une somme supplémentaire de SCEE de 10 % à 20 % sur les premiers 500 $ que vous cotisez au REEE de votre enfant chaque année. Certaines provinces versent aussi leur part de subvention (Québec : l’incitatif québécois à l’épargne-étude (IQEE))

5. Régler le solde de vos cartes de crédit à intérêt élevé et rembourser les dettes non déductibles comme votre prêt hypothécaire. Un seul remboursement anticipé pourrait vous faire épargner des centaines, voire des milliers de dollars en intérêts.

Recevoir un remboursement d’impôt, c’est bien, mais pas autant que d’augmenter sa croissance financière à long terme. Consultez votre conseiller professionnel au sujet d’un plan financier complet qui vous aiderait à payer moins d’impôt et à réaliser tous vos objectifs financiers et vos aspirations.

1 La SCEE est offerte par le gouvernement du Canada.

 


Vous pouvez visitez notre page Facebook (www.facebook.com/Come.Simard.ig)
pour y noter vos commentaires, ce serait très apprécié

Pour créer votre richesse, contactez-moi au

1 418 227-8631 poste 223

come.simard@groupeinvestors.com

Cette chronique, rédigée et publiée par Services Financiers Groupe Investors Inc. (au Québec, cabinet de services financiers) et par Valeurs mobilières Groupe Investors Inc. (au Québec, cabinet de planification financière), contient des renseignements de nature générale seulement; son but n’est pas d’inciter le lecteur à acheter ou à vendre des produits de placement. Adressez-vous à votre conseiller financier pour obtenir des conseils adaptés à votre situation personnelle. Pour de plus amples renseignements sur ce sujet, veuillez communiquer avec votre conseiller du Groupe Investors.


 

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





EnBeauce.com se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, EnBeauce.com collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.