Publicité
LaPlaza - Centre d'achats en ligne
12 mai 2018 - 04:00

LES CLOCHES DE L'ÉGLISE DE SAINT-GEORGES

LA SOCIÉTÉ HISTORIQUE SARTIGAN

On a publié récemment une description de notre merveilleuse Église de l'ouest qui fut construite de 1900 à 1902. Voici une photo de la section du clocher qui dissimule quatre cloches gigantesques dont le poids total est de 7937 livres ! Celles-ci ont été fabriquées en 1900 à Annecy-Le-Vieux-En-Haute-Savoie, en France. Chacune a un nom et fait entendre un son différent (ré, fa, sol, la); de plus sur chacune est inscrit un cour texte différent: 1- Vers l'est, Pacelli (qui a remplacé St-Léon en 1951 à cause d'un bris) mesure 43 pouces de diamètre, pèse 3500 livres et produit un «Ré». Est écrit dessus: «Aujourd'hui, si vous entendez ma voix surgissant de la flamme sourde, n'obscurcissez pas vos coeurs, paroissiens de Saint-Georges». 2- Vers l'ouest, Saint-Georges (1409 livres) mesure 40 pouces de diamètre, inscription: «Je suis la voix criant dans le désert, préparez la voie du Seigneur». 3- Vers le nord, Notre-Dame-De-Beauce (1050 livres) chante un «la», mesure 26 pouces de diamètre et affiche le texte «Matin, midi et soir, je chante le Seigneur. À ma voix, chrétien, joins ta prière». 4- Vers le sud, Saint-Nazaire (1978 livres), diamètre de 44 pouces, portant l'inscription «Je chanterai mon Dieu aussi longtemps que je serai».

Aucune photo des quatre cloches initiales n'existe. Évidemment on peut toujours aller en prendre une photo directement dans le clocher, mais ça ne donne pas une idée précise de leur grosseur. Le meilleur moyen est d'en voir une à côté d'un adulte, et il en existe une, dû au fait que, curieusement, la plus grosse, celle nommée Pacelli, s'est brisée en 1951, et il a donc fallu la remplacer. Voici donc une photo d'une jeune dame jouxtant la cloche Saint-Léon (3500 livres) alors que celle-ci avait été déposée sur le parvis de l'église avant de la hisser dans le clocher en remplacement de celle défectueuse.
De chaque côté à la base du clocher, on aperçoit une statue. À gauche celle de saint Joseph et à droite celle de saint Jean-Baptiste; elles furent sculptées par Louis Jobin.
Une anecdote intéressante: pour défrayer le coût substantiel de tout ce beau carillon, le curé Dionne publie en août 1902 le tarif pour la sonnerie des cloches, provoquant la bisbille parmi les paroissiens, car selon certains, les prix établissent une distinction entre les riches et les pauvres... Le curé tient son bout et réussira à combler le déficit de 3155$ par la sonnerie des cloches pendant une année. Sources: dépliant de 1993 sur l'Église et André Garant «À l'ombre du clocher» (1985).

Photos du fonds Claude Loubier. Texte et recherches de Pierre Morin.


 Fondée en 1992, la Société Historique Sartigan est un organisme à but non-lucratif,
financé par les dons, dont la mission est la protection, l'interprétation, la valorisation
et la diffusion du patrimoine de Saint-Georges et de ses environs.

 


Centre culturel Marie-Fitzbach (4e étage)
250,18e Rue, CP 6
St-Georges (Qc) G5Y 4S9

418 227-6176
www.shsartigan.com  -  shsartigan@hotmail.com

facebook.com/shsartigan

 

 

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





EnBeauce.com se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, EnBeauce.com collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.