Publicité
LaPlaza - Centre d'achats en ligne
30 septembre 2018 - 08:00

LA PREMIÈRE CAISSE POPULAIRE À SAINT-GEORGES

LA SOCIÉTÉ HISTORIQUE SARTIGAN

C'est le 15 octobre 1937 qu'a été fondée la première Caisse Populaire à Saint-Georges. Elle fut d'abord logée dans la résidence que nous apercevons sur la première photo, soit au 115 de la 19e rue à Saint-Georges ouest. Photo suivante: Le même immeuble aujourd'hui. Pour aider à bien situer l'endroit, j'ai réussi à trouver une autre photo ancienne (datant probablement du début des années '40) de la section de rue où elle se trouvait (photo 3). Cette photo semble avoir été prise à partir du clocher de l'église en direction du presbytère et de la 19e rue. L'intérêt de cette photo réside dans le fait qu'on y voit les deux bâtiments où s'est logée la Caisse dans les premières décennies de son histoire. Le premier site se trouvait donc dans la deuxième maison à partir de la 1re avenue, soit tout juste après l'édifice dont le dernier commerce fut le magasin Poulin & Martin, fermé il y a environ 3 ans. Le premier directeur fut M. Eugène Nolet et la seule employée à l'époque fut sa fille Mme Gemma Nolet. Leur premier client fut M. Marc-André Rodrigue (encore bien vivant à 93 ans) qui y déposa la somme de... $0.10
 

On voit sur la troisième photo les sites des deux premières Caisses, car elles étaient séparées seulement par une maison. En effet, après avoir fait affaire dans le premier site, comme les affaires prospéraient sans cesse, on décida de déménager dans des locaux plus vastes et on choisit d'aller s'installer deux maisons plus haut, soit dans l'édifice dont on aperçoit la toiture à travers les branches, à droite de la photo, juste derrière le presbytère, à l'intersection de la 2e avenue. C'était la maison de Thomas Turcotte, qu'ils occupèrent de 1949 à 1962. Je publie une quatrième photo montrant cet édifice de deux étages, en briques brunes, qui existe encore aujourd'hui, mais qui a quelque chose de très exceptionnel: il a dû être déménagé deux fois. D'abord, au début des années '60, l'endroit près du presbytère étant devenu trop petit en raison de l'augmentation des affaires, il fut décidé de construire un immeuble plus grand et plus moderne au même endroit. On a donc choisi de transporter la maison de briques dans la 16e rue, déménagement qui eut lieu au début de l'été 1961, à peu près en face de l'École des Métiers (École Pozer). Suite à l'ouverture du nouveau pont en janvier 1971, il a fallu porter à quatre voies la 16e rue pour être en mesure d'absorber tout le trafic qui y circulerait. L'élargissement a eu lieu en 1972-73. On expropria donc toutes les maisons se trouvant du côté nord de la 16e rue, dont celle ayant hébergé autrefois la Caisse Populaire. Cette fois-ci, on la transporta au 450 de la 17e rue et elle s'y trouve encore aujourd'hui. Quelle histoire !!!

Photos 1 et 2 du fonds Claude Loubier. Texte, recherches et photo 3 de Pierre Morin.


 Fondée en 1992, la Société Historique Sartigan est un organisme à but non-lucratif,
financé par les dons, dont la mission est la protection, l'interprétation, la valorisation
et la diffusion du patrimoine de Saint-Georges et de ses environs.

 


Centre culturel Marie-Fitzbach (4e étage)
250,18e Rue, CP 6
St-Georges (Qc) G5Y 4S9

418 227-6176
www.shsartigan.com  -  shsartigan@hotmail.com

facebook.com/shsartigan

 

 

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





EnBeauce.com se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, EnBeauce.com collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.