Nous joindre
X
Rechercher
Publicité

LA SOCIÉTÉ HISTORIQUE SARTIGAN

Les dix logements de la rue Saint-Guillaume

durée 05h00
13 novembre 2022
durée

Temps de lecture   :  

3 minutes

Par Pierre Morin

LA SOCIÉTÉ HISTORIQUE SARTIGAN

Tous les gens de l'ouest connaissent «les dix logements» (que certains ont aussi appelé «les dix loyers») qui font partie du paysage de St-Georges depuis plus de 75 ans (photo 1). On voit mieux où ils étaient situés à une photo aérienne de 1961 (photo 2). Ils furent en effet construits dans la rue Saint-Guillaume (maintenant 25e rue) en 1946 par M. Ludger Dionne, soit environ cinq ans après l'ouverture de sa manufacture Dionne Spinning Mills du boulevard Dionne. À l'époque, le loi 101 n'existait pas, et les raisons sociales des entreprises étaient presque toutes en anglais. Il louait en priorité à des travailleurs de son usine. Ces logements ont été bien entretenus et rénovés à plusieurs reprises, comme on le constate à la 3e photo. Ils existent encore aujourd'hui, même qu'ils sont en très bon état. On a cependant modifié la configuration des lieux pour porter à 21 le nombre de logements.

Ce n'est pas le seul édifice que M. Dionne fit construire pour ses employé(e)s. 100 polonaises, sauvées des camps de réfugiés de l'Europe de l'Est, furent recrutées par M. Dionne pour venir travailler à son usine. En prévision de leur venue, M. Dionne fit aussi ériger une énorme bâtisse que nous avons tous connue: le Foyer du Bon-Pasteur, adjacent au couvent qui portait le même nom (photo 4). Elles arrivèrent à Saint-Georges le 4 juin 1947, tout juste comme on terminait le parachèvement de leur résidence. C'est à cet endroit qu'elles furent logées, sous la garde et la supervision des Soeurs du Bon-Pasteur. Après avoir vécu des moments de réclusion dans les camps de réfugiés, ces jeunes filles avaient soif de liberté. En venant s'établir ici, elles rêvaient de rencontrer le prince charmant. On leur imposa hélas des conditions de vie quasi-monastiques, comportant des restrictions sociales très rigoureuses. Les principes religieux très sévères à l'époque les ont rebutées, elles ont choisi d'aller vivre ailleurs et dès le 31 janvier 1949, il n'en restait plus que 8. Ce bâtiment coûta à l'époque 250,000$, soit le même prix que la Ville a payé il y a quelques années pour se l'approprier. Il fut démoli en mai 2015. 

L'ancienne ville de Saint-Georges ouest a doublement honoré la mémoire de ce grand homme d'affaires que fut Ludger Dionne: en plus de nommer la principale artère «boulevard Dionne», on nomma dans les années '40 la rue Saint-Ludger cette petite rue qui longeait la salle paroissiale par laquelle on pouvait alors se rendre jusqu'à la 16e rue autrefois appelée la rue du Collège. Il semble que cette appellation soit tombée en désuétude lorsqu'on érigea un imposant escalier à l'extrémité des terrains de l'École Mgr Beaudoin il y a plusieurs décennies, bloquant ainsi toute circulation automobile à cet endroit.

Photos du fonds Claude Loubier. Texte et recherches de Pierre Morin.

Visionnez tous les textes de la Société historique


Fondée en 1992, la Société Historique Sartigan est un organisme à but non-lucratif, financé par les dons, dont la mission est la protection, l'interprétation, la valorisation et la diffusion du patrimoine de Saint-Georges et de ses environs.

 


Centre culturel Marie-Fitzbach (4e étage)
250,18e Rue, CP 6
St-Georges (Qc) G5Y 4S9

418 227-6176
www.shsartigan.com  -  [email protected]

facebook.com/shsartigan

 

 

commentairesCommentaires

0

Pour partager votre opinion vous devez être connecté.

RECOMMANDÉS POUR VOUS


4 décembre 2023

Quand le jugement prend le bord (2)

Il y a à peine deux semaines, ma chronique faisait état de cas où des personnalités publiques avaient fait preuve de manque de jugement dans leurs agissements. Encore cette semaine, l’actualité nous a placés face à de nouveaux cas où le jugement semble avoir pris le bord. J’ose espérer que ce n’est pas une mode qui est en train de se ...

3 décembre 2023

Vivre la magie de Noël au Woodooliparc

Avez vous déjà rêvé de visiter le village du Père Noël ? Vous êtes vous déjà demandé à quoi ressemblait le Pôle Nord pour de vrai ?  Si comme moi, toutes ces questions ont déjà traversé votre esprit, alors je vous invite vivement à découvrir ma nouvelle vidéo.  Une plongée directe dans l’univers de Noël : dégustation des biscuits de la ...

3 décembre 2023

Parlons-en

Lisa : « Hey, mon chum m’a promis une belle surprise pour le 6 décembre! » Louisa : « Pourquoi? C’est votre anniversaire de mariage? » Lisa : « Mais non, c’est la Journée des femmes! » Louisa : « Désolée, mais tu te trompes ma chère… c’est la Journée nationale de commémoration et d'action contre la violence faite aux femmes.  C’est loin ...