Nous joindre
X
Rechercher
Publicité

Havre L'Éclaircie

De l’amour, toujours plus d’amour!

durée 08h00
18 novembre 2023
ici

commentaires

ici

likes

 

vues

imprimante
email
Par Havre l'Éclaircie

Nadia est en couple depuis peu et la relation est très fusionnelle. Dès la première rencontre, le courant passe, les conversations sont remplies, intéressantes et les compliments se succèdent à profusion. Nadia ne s’est jamais sentie aussi bien et aimé, c’est l’amour avec le grand A. Assez rapidement d’ailleurs, elle commence à recevoir des cadeaux de façon spontanés allant des fleurs, aux chocolats assortis et même des petits bijoux. Il serait difficile de demander mieux comme partenaire puisqu’il est charmant, gentil, attentionné et qu’il la traite comme une reine.

Toutefois, la famille et les ami.e.s proche de Nadia qui sont au début très heureux de voir qu’il prend bien soin d’elle, commence à lui dire que c’est un peu intense et que le rythme de leur relation est un peu trop rapide.

Un malaise s’installe.

Nadia décide de ne plus les écouter, puisqu’ils ne comprennent clairement pas la fusion qu’il y a entre eux. Elle soupçonne d’ailleurs de la jalousie et n’en fait pas de cas. 


Vous nous direz peut-être, comment cette situation, pourtant anodine, pourrait-elle être problématique ?

Comparé à ce que l’on pourrait croire, autant d’amour et d’attention est en fait un comportement toxique qui porte un nom bien réel : Le bombardement d’amour ou Love bombing.

Ce comportement vise à créer un lien émotionnel fort, ce qui favorise l’attachement rapide et des engagements importants chez la victime. Autant la femme pourra se sentir comblée qu’elle éprouvera le besoin d’en faire plus, de rendre la pareille. De cette façon sournoise, le partenaire peut tranquillement mettre de l’avant tout ce qu’il a fait pour la victime et qu’il justifiera ses comportements comme de l’amour. Il commencera alors à créer un sentiment de redevabilité chez la victime et pourra imposer certaines règles ou façons d’être en retour.

Normalement, ce comportement qui est typique d’un début de relation, dans lequel le partenaire tente d’exercer un contrôle psychologique sur la victime, peut également se retrouver dans la période de rémission, lorsque le cycle de violence s’est établi. Le bombardement d’amour dans la période de rémission pourrait ressembler à ceci :

«Ton partenaire revient de sa journée de travail fatigué et à vif. En te voyant, il commence à t’interroger sur ton habillement. Lorsque tu lui rappelles ta sortie avec des amies, il se fâche et commence à crier en disant qu’il aurait voulu une soirée tranquille avec toi, tu finis par annuler ta soirée pour calmer le jeu. Le lendemain, il s’excuse pour son attitude et propose d’aller déjeuner au restaurant, puis d’aller dépenser à ta boutique préférer pour se faire pardonner de son comportement de la veille. »

Bien que nous souhaitions toutes nous sentir belles et spéciales dans notre relation avec notre partenaire, nous devrions également être respectés, écoutés et aimés.


Si tu te poses des questions sur ta relation et/ou sur les conséquences sur ton enfant suite à la lecture de ce texte, n’hésite pas à nous contacter. Nous sommes là pour t’aider à y voir plus clair.

☎ 418 227-1025  -  1 800 709-1025

https://havre-eclaircie.ca/

https://www.facebook.com/havreleclaircie/

https://www.instagram.com/havre_eclaircie/

commentairesCommentaires

0

Pour partager votre opinion vous devez être connecté.

RECOMMANDÉS POUR VOUS


21 juillet 2024

Les géniales glissoires créées par Édouard Lacroix

LA SOCIÉTÉ HISTORIQUE SARTIGAN Pendant toute sa carrière d'entrepreneur forestier, Édouard Lacroix s'est révélé un homme d'affaires très avisé et exceptionnellement hardi. Il a organisé des procédés nouveaux et des travaux gigantesques qui lui ont permis de conclure ses opérations forestières avec ...

14 juillet 2024

Le garagiste Oram Poulin du boulevard Lacroix

LA SOCIÉTÉ HISTORIQUE SARTIGAN Vous avez peut-être entendu ce nom, mais vous ne savez pas au juste de qui il s'agit. Il avait une bâtisse à deux étages au 285 du boulevard Lacroix, à l'intersection de la rue Saint-Jacques, aujourd'hui 118e rue (photo 1). À l'époque le terme «garagiste» n'avait pas ...

7 juillet 2024

La maison Godbout dans la 123e Rue

LA SOCIÉTÉ HISTORIQUE SARTIGAN Vous avez probablement entendu parler de la maison Godbout, mais vous ignorez de quelle habitation on parle au juste. Cette belle résidence existe encore et elle est l'une de celles qui ont été les mieux entretenues dans notre ville. C'est un des joyaux architecturaux ...