Nous joindre
X
Rechercher
Publicité

ABBS - Association bénévole Beauce-Sartigan

Il y a de la beauté en tous

durée 08h00
27 avril 2024
ici

commentaires

ici

likes

 

vues

imprimante
Mariam Bosquart, ABBS
email
Par Mariam Bosquart, ABBS, Blogue

Mariam Bosquart est intervenante pour les proches aidants à l’Association bénévole Beauce-Sartigan depuis 5 ans.

Le parcours
Mariam, c’est moi, et on m’a demandé de parler de moi, ce qui est très embêtant. Je suis née à Québec, d’un père belge et d’une mère native du Saguenay. Quelques années plus tard, mes 
parents sont déménagés dans les Etchemins. Je suis la deuxième enfant d’une famille de cinq. Mon père a étudié pour être professeur et est devenu écrivain. Ma mère a étudié pour être infirmière, avant de s’occuper de sa famille. Par la suite, elle est devenue secrétaire médicale.

Déjà, vous comprenez que pour m’intéresser aux autres et écrire dans le journal comme aujourd’hui, je ne tiens pas des voisins. Merci à eux ! Mais je n’ai pas toujours été intervenante. Au départ, j’ai étudié les arts visuels et j’ai très vite commencé à donner des cours de peinture et de portrait. J’ai aussi habité à l’étranger. En revenant au pays, je suis retournée aux études en massothérapie et orthothérapie. Bien que je pratique toujours et que j’aime cela, j’ai aussi commencé à travailler en animation sociale, et par la suite en intervention sociale. J’ai suivi un certificat en santé mentale à l’université, et un coup de cœur pour l’Association bénévole et sa belle équipe m’a ramenée en Beauce. Cela m’a surpris moi-même, car je suis une amoureuse du fleuve, et il ne coule pas jusqu’ici ! La vie joue des tours !

Et en profondeur ?
Que dire d’autre sur moi ? J’aime les humains. Tous les humains. J’aime accompagner leurs esprits, soigner leurs corps, regarder leurs âmes. Je suis sensible à la beauté qui rayonne, à l’amour qui se donne, au courage de ceux qui traversent des souffrances, à ceux qui savent garder la foi. J’admire tous ceux qui essaient d’être meilleurs, et je compatis avec les douleurs, les petites et les grandes. Je suis une idéaliste, mais une idéaliste pratique : je pense qu’on peut toujours avancer, mais parfois à tout petits pas d’écureuil. J’aime transmettre ce que j’ai appris et apprendre des autres… et des livres. Je suis aussi une timide, même si j’ai appris à parler en public et à m’affirmer. J’aime la nature, la randonnée et le kayak, et les feux des soirs d’été.

Avec les proches aidants
Dans le cadre de mon travail à l’ABBS, je reçois les gens et je vais chez eux, pour faire connaître les services qui peuvent soutenir le travail des proches aidants et leur permettre de souffler un peu, et pour informer sur les détails pratiques. Je suis aussi là pour accompagner les proches aidants dans les difficultés et les émotions liées à leur situation et aux relations avec l’entourage et la personne aidée. Certaines personnes sont épuisées parce qu’elles aident à temps plein. Mais d’autres ont le cœur très impliqué même si elles ne sont pas présentes toutes les semaines. Parce que la souffrance de leur proche les atteint. Parce qu’elles n’ont jamais fait face à une situation semblable, à une maladie de ce genre, à cette anxiété, cette dépression, cette colère de l’autre, à ce trouble cognitif toujours différent, et qu’elles aimeraient des outils de plus. Ou parce que, aidant quelqu’un depuis si longtemps, lorsque la place reste vide, ces personnes aidantes ne savent plus trop qui elles sont.

Nous désirons pouvoir offrir des répits, selon des besoins ponctuels, à certains proches aidants, et pour cela nous avons besoin de bénévoles. Si cela vous intéresse, faites-nous signe !

Formations
J’anime également des cafés-jasette et je donne des formations pour les proches aidants, afin de les soutenir et informer avant que l’épuisement soit trop fort. Je dois dire que c’est un succès ! D’ailleurs, le cycle de formation pour les proches aidants recommence à Saint-Georges le mardi 16 avril à 13 h 30. Vous êtes est bienvenu si le thème du jour vous intéresse, même si vous n’êtes pas proche aidant. Je me rendrai aussi dans d’autres municipalités prochainement. Merci de me faire confiance toutes les dernières années ! Contactez-nous au : 418 228-0007.

  • 16 avril Découragé par moment? Comment passer au travers sans disparaître?
  • 23 avril Comment agir pour le bien de votre proche ET le vôtre en même temps?
  • 30 avril Comment prendre du temps pour moi sans me sentir coupable?
  • 7 mai Mon proche est anxieux ou déprimé, comment l’aider?
  • 14 mai Comment mieux agir face aux critiques et à la colère? 
  • 21 mai Comment dire non ou demander sans blesser et sans me culpabiliser?
  • 28 mai Quelles sont les aides financières et les aides tout court?
  • 4 juin Comment se retrouver dans le système de santé? 
  • 11 juin Comment ne pas être seulement un aidant mais garder une relation affectueuse? 
  • 18 juin Comment se préparer à la séparation, au changement et à la mort de l’autre?

Visionnez tous les textes de ABBS - Association bénévole Beauce-Sartigan


ABBS - Association bénévole Beauce-Sartigan
11400 bureau 120-A, 1re Avenue, Saint-Georges  G5Y 5S4
418 228-0007
www.benevolatbeauce.com
Facebook : https://www.facebook.com/associationbenevolebeaucesartigan
Courriel : [email protected]

commentairesCommentaires

0

Pour partager votre opinion vous devez être connecté.

RECOMMANDÉS POUR VOUS


Patin à roulettes à la tour Catellier autrefois

LA SOCIÉTÉ HISTORIQUE SARTIGAN Vous vous souvenez de ces séances de patins à roulettes qui avaient lieu à l'ancienne Tour Catellier de la rue Saint-Moïse (21e rue) à Saint-Georges Ouest dans les années '50? C'était dans l'immeuble qu'on voit à la 1re photo avant qu'il ne devienne un édifice à ...

durée Hier 8h00

Les faces cachées de l’étranglement

Comme tous les jours de semaine, Chantale rentre du travail et organise la maison. Elle le sait que la demeure doit être impeccable, puisque son conjoint aime que ce soit propre et douillet. Après le souper, alors qu’elle nettoie la vaisselle, elle échappe un contenant en verre et s’empresse de le ramasser en s’excusant.  Lorsque celui-ci se rend ...

20 mai 2024

Y a-t-il de la relève pour nos entreprises?

Selon le Centre de Transfert d’Entreprises du Québec (CTEQ), au cours des dix prochaines années, 34 000 entreprises seront à vendre, leurs dirigeants ayant atteint l’âge de la retraite. Si l’on veut que ces entreprises continuent d’exister, il faudra trouver des gens intéressés et intéressants pour prendre la relève. Il y a là un défi important ...