Publicité
21 janvier 2012 - 00:00

Nadia Gosselin lance son deuxième roman « L’amour n’est rien »

L’auteure d’origine beauceronne Nadia Gosselin procédera au lancement de son deuxième roman « L’amour n’est rien » au début du mois de février à Québec et Montréal. Après « La gueule du loup » paru en septembre 2008, « L’amour n’est rien » raconte l’histoire de la formation d’un nouveau couple dont l’homme vient de quitter son ex-conjointe.

Cette nouvelle idylle amoureuse semble très prometteuse, vue par les yeux de cette femme à l’expérience de vie certaine, et qui croit encore que l’amour est possible. Cependant, dans ce parcours tortueux, la flamme, nourrie par l’attirance mutuelle, est lentement assombrie par la nouvelle réalité de l’homme. Cette réalité, qui le sépare de ses enfants, vient jeter une douche froide sur cet amour jaillissant qui semble se consumer trop rapidement.

Une autofiction
Pour Nadia Gosselin, ce roman est une autofiction où le narrateur et aussi le personnage principal. Elle croise ainsi une tranche de vie personnelle à la fiction. Ce roman intime transporte le lecteur d’un fait saillant à l’autre de cette histoire d’amour qui se termine par un deuil amoureux. Le lecteur est ainsi transporté dans un huis clos amoureux où il peut se reconnaître dans l’histoire de l’homme et de la femme. Même si les chemins de deux tourtereaux tendent à vouloir s’éloigner, le lecteur, lui, ne demeure pas indifférent à ces aléas de la vie sur lesquels on sent parfois que l’on n’a aucun pouvoir.

Bien que son deuxième roman exploite à nouveau l’idée d’une déception amoureuse, Nadia Gosselin insiste sur le fait que cette histoire diffère du premier bouquin. « « Dans la gueule du loup », la jeune femme s’était fait miroiter un rêve amoureux, découlant d’une naïveté certaine. Dans ce second roman, l’amour est bien présent, mais la vie se charge de leur couper l'oxygène », ajoute l’auteur.

Nadia Gosselin s’inspire d’expériences qu’elle a vécues comme élément de départ. « D’écrire, ça me permet de mieux comprendre et d’accepter. C’est une forme d’exutoire et j’avoue que ça me permet d’avancer », affirme l’auteure, qui demeure aujourd’hui dans la région de Québec.

Autres projets d'écriture
Nadia Gosselin, qui a été animatrice à CKRB à Saint-Georges au cours de la décennie 90, poursuit toujours l’écriture. L'enseignante compte déjà deux à trois autres manuscrits. Celle-ci compte bien lancer une pièce de théâtre. « Le travail d’écriture de la pièce est effectué à 98 %. Pour moi, une pièce de théâtre, c’est un rêve qui me permettra de donner vie à mes personnages » précise l’auteure. Cette pièce de théâtre dramatique abordera d’ailleurs la notion de rêves et de l’importance de les réaliser.

Précisons que le roman « L’amour n’est rien » compte 210 pages. Imprimé à 1000 exemplaires, il est édité par la maison « Les 400 coups ». Il sera disponible dès le mercredi 25 janvier dans toutes les librairies. Précisons que les lancements auront lieu le mercredi 1er février à la librairie Pantoute, située au 286, rue Saint-Joseph, à Québec. À Montréal, le lancement se tiendra le 6 février, à la librairie Le Port de Tête, au 262, avenue du Mont-Royal. Les deux lancements débuteront à 17 h 30.
 

Vous avez un scoop
Vous connaissez des artistes émergents ou établis de la Beauce qui sont inspirants ou qui ont une carrière artistique hors du commun ? Vous faites partie d'un groupe de musique, êtes musicien ou chanteur, et vous avez particulièrement bien performé à un concours de talent dernièrement ? Contactez-nous par courriel à l’adresse [email protected] afin d’en discuter avec l’un de nos journalistes. Au plaisir de vous lire !

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





EnBeauce.com se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, EnBeauce.com collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.