Nous joindre
X
Rechercher
Publicité

L’essentiel est invisible pour les yeux

Chargement du vidéo
durée 09h48
1 mars 2016
Julio Trepanier
durée

Temps de lecture   :  

2 minutes

Par Julio Trepanier, Journaliste multimédia
Twitter Julio Trepanier

Voir la galerie de photos

Jusqu’au 8 mai prochain, l’artiste multidisciplinaire Emmanuelle Breton propose une exposition, inspirée du Petit Prince d’Antoine de Saint-Exupéry, intitulée « Les graines sont invisibles », au Centre culturel Marie-Fitzbach à Saint-Georges.

Les œuvres, constituées de diverses estampes sur papier, proposent une réflexion philosophique représentée par une véritable poésie visuelle. « Souvent, dans les œuvres que l’on retrouve ici, il y a des maisons. La maison est importante pour moi. Ça représente notre chez nous, notre cocon, mais ça représente aussi le lieu familial. Ça peut aussi nous représenter en tant qu’individus », explique l’artiste. « Les planètes que vous voyez, ça représente nos planètes personnelles, donc nos propres racines et aussi les graines que nous semons sur notre chemin », ajoute-t-elle.

À ce titre, « Les graines sont invisibles » font référence à ce que les gens sèment autour d’eux tout au long de leur existence. « Au cours de notre vie, nous ferons des choix. Nous allons choisir par exemple un métier, d’élever des enfants, et puis nous allons semer des graines selon nos valeurs en fonction du fil de notre vie. Ça ne se voit pas toujours à l’œil, mais l’on sème quelque chose sur notre parcours », indique Emmanuelle Breton. L’exposition en cours au Centre culturel Marie-Fitzbach se rapproche ainsi d’un enseignement simple, mais à la fois profond, présent dans l’œuvre de Saint-Exupéry : « On ne voit bien qu'avec le cœur. L'essentiel est invisible pour les yeux ».

Artiste multidisciplinaire expérimentée, Emmanuelle Breton exprime ses idées par l’estampe en toute délicatesse et précision. « [Dans cette exposition], les racines, ce sont des aiguilles ou des épingles que je gaufre (…) il y a même des broches à tricoter », mentionne-t-elle. « C’est la même chose pour les oiseaux que j’ai créés. J’ai gravé dans du linoléum la forme de l’oiseau pour en faire un gaufrage, afin de créer encore une trace d’une présence, qui est présente et absente en même temps », ajoute-t-elle. En ce qui a trait à la coloration, parfois vive et parfois sombre, l’artiste fait usage de la technique du Chine-Collé afin de donner plus de caractère et de personnalité à son œuvre.

Dans le cadre des activités de la semaine de relâche à Saint-Georges, l'artiste donnera un atelier sur l'art de l'estampe le 2 mars au Centre culturel Marie-Fitzbach. Pour plus d'information, communiquez au 418 226-2271.

Pour en connaitre davantage sur le travail d’Emmanuelle Breton, visitez le www.e-breton.com. Par ailleurs, ses œuvres sont présentement exposées à la salle Gilberte-Lacroix du Centre d’art et d’exposition du Centre culturel Marie-Fitzbach. Les heures d’ouverture sont du mercredi au vendredi, de 13 h à 20 h 30, ainsi que les samedis et dimanches de 12 h 30 à 17 h. Pour obtenir davantage d’information, communiquez au 418 226-2271.

commentairesCommentaires

0

Pour partagez votre opinion vous devez être connecté.

RECOMMANDÉS POUR VOUS


durée Hier 16h15

Cinquième galerie pour la fleuraison en folie!

Avec l’arrivée de la belle saison, les arbres et plantes ont ou fleurissent. Ce doux mélange de senteurs et de couleurs va souvent inspirer les gens qui voudront capturer la beauté de la nature.  Peut-être avez-vous profité de la saison des lilas qui a débuté tôt, celle des pommiers et des cerisiers et finalement le début des plantes de votre ...

durée Hier 6h00

À travers la lentille de notre photojournaliste

Notre photojournaliste, Jessy Pouliot, prend à toute heure du jour — et parfois même de la nuit, des clichés d'une multitudes d'activités et d'événements, petits et grands, qui surviennent dans la grande région de la Beauce et ses environs. Le tout sert bien sûr à illustrer les reportages et les articles de notre quotidien Web. Certaines ...

3 juillet 2022

Une belle fête pour les 175 ans de l'église Saint-Paul de Cumberland Mills

C'est en fin de semaine que l'on a souligné les 175 ans de l'église Saint-Paul de Cumberland Mills. La fête avait été organisée par les membres de la Corporation de la conservation du patrimoine de Saint-Simon-les-Mines. Rappelons que ce bâtiment, de style gothique, fût construit en 1847 avec des pierres de champs noyées dans le mortier. Cité ...