Publicité
11 juin 2019 - 09:52

Ouverture des Dimanches musicaux à Cumberland

Le spectacle « Métissés serrés : l’Innue et le Jarret noir » fera salle comble

Par Salle des nouvelles

Le concert d’ouverture des Dimanches musicaux à l’église St-Paul-de-Cumberland sera donné à guichet fermé. En effet, tous les billets de Métissés serrés : l’Innue et le Jarret noir, avaient trouvé preneurs un mois avant la prestation. 

Le spectacle de chansons qui sera donné le dimanche 23 juin 2019 à 11h est en langues innue et française. Métissés serrés cadre parfaitement avec l’Année internationale des langues autochtones, décrétée en 2019 par l’UNESCO. 

L’Innue, c’est Christine Chamberland,  une artisane de la communauté  innue d’Essipit, aux Escoumins, sur  la Côte Nord. Membre de l’Institut Tshakapesh, elle  a une soif immense d’apprendre sur sa culture et ses ancêtres autochtones.  En spiritualité traditionnelle, elle a aussi été initiée à la Roue de médecine par des shamans péruviens. 

Elle joue du tambour traditionnel et des percussions. Depuis quelques années, elle a ajouté le chant à ses activités et a commencé à suivre des formations avec des maîtres  en chant et interprétation. 

Le Jarret noir, c’est Michel Roy. En plus d’être musicien autodidacte, il a fait carrière en journalisme et  communication. Il a fait partie de groupes musicaux de la Beauce comme batteur, percussionniste, et guitariste-chanteur. Il est aussi auteur-compositeur-interprète. 

Il étudie le chant et l’interprétation depuis près de 15 ans. Sur la scène régionale, il  a participé à de nombreux spectacles de facture professionnelle, aux bénéfices d’organismes d’ici, sous la direction de la réputée Hélène Ouellet.

Christine et Michel  forment un couple dans la vie. Animés par leur passion commune pour le chant, la percussion et la spiritualité traditionnelle, ils ont concocté un concert en chansons qui puise aux sources amérindienne, beauceronne  et québécoise, entre tradition et modernité. Un métissage d’amour qui propose un répertoire original qui saura  procurer de la joie et du bonheur aux spectateurs. 

Avec le duo Sartigan

Christine et Michel  seront  accompagnés sur scène par deux jeunes musiciens originaires de la Beauce, qui vivent maintenant à Montréal: Samuel Gagnon-Thibodeau et Geneviève Morin.

Tous deux investis sur la scène culturelle du Cégep Beauce-Appalaches et passionnés par différents projets musicaux, Geneviève et Samuel ont parcouru de longs chemins parallèles avant de se recroiser, des années plus tard, dans la métropole québécoise. 

Après quelques rencontres, ils forment le duo The Faulks qui reprend, de façon acoustique, des chansons populaires folk du répertoire québécois et américain. Le mariage de leurs voix et leur approche musicale dépouillée séduisent leur entourage.

Récemment, ils ont décidé de poursuivre leur projet commun, mais sous un nom différent, plus près de leurs racines beauceronnes : Sartigan, qui signifie, en abénaquis, rivière ombreuse ou rivière bruyante. Ils en profitent pour ajouter des compositions originales à leur répertoire.

 

Vous avez un scoop
Vous connaissez des artistes émergents ou établis de la Beauce qui sont inspirants ou qui ont une carrière artistique hors du commun ? Vous faites partie d'un groupe de musique, êtes musicien ou chanteur, et vous avez particulièrement bien performé à un concours de talent dernièrement ? Contactez-nous par courriel à l’adresse communiques@enbeauce.com afin d’en discuter avec l’un de nos journalistes. Au plaisir de vous lire !

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





EnBeauce.com se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, EnBeauce.com collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.