Nous joindre
X
Rechercher
Publicité

36e Café Historique

Les Sociétés main dans la main pour conserver l'histoire de la Beauce

durée 18h00
31 mars 2023
Germain Chartier
durée

Temps de lecture   :  

3 minutes

Par Germain Chartier, Journaliste

Le 36e Café Historique s’est déroulé ce vendredi matin au Centre Culturel Marie-Fitzbach de Saint-Georges. L’animateur, Pier Dutil, recevait les présidents des conseils d’administration de la Société Historique Beauce-Sartigan et de Généalogie de la Beauce, ainsi que le chroniqueur Pierre Morin.

« Il faut savoir d’où l’on vient, si on veut savoir où l’on va », a commenté l’animateur Pier Dutil, en lançant cette nouvelle rencontre. En effet, le thème du jour était bien entendu l’histoire, mais plus précisément celui de sa conservation et de sa diffusion. Les participants étaient nombreux à ce rendez-vous dans la salle Denise-Rodrigue du 4e étage du Centre Culturel Marie-Fitzbach. 

Pour ce 36e Café Historique, le but était de présenter les deux sociétés, dont les bureaux sont également au 4e étage, ceux de la Société Historique Beauce-Sartigan (SHBS), et de la Société de Généalogie de Beauce (SGB).

Depuis plus de 30 ans, ces deux organismes s’efforcent de mener à bien une mission, celle de conserver, préserver et mettre en valeur l’histoire de la Beauce. « Nous gardons des archives et des photographies que nous essayons de conserver. Ce sont principalement des personnes qui nous ont amené leur document. S’ils veulent nous les laisser, nous les conservons, sinon, nous les numérisons et les rendons », a expliqué Bastien Lapierre, président du conseil d’administration de la SHBS. 

Des recherches de généalogie parfois surprenantes
Du côté de la Société de Généalogie de la Beauce, il s’agit plutôt de connaître ses ancêtres ou de faire de la recherche sur les membres de sa famille. Une expédition qui demande du temps, mais qui est toujours très intéressante pour découvrir l’histoire de sa famille. « La généalogie, c’est le fait de partir de vous, de vos parents, de leurs parents, etc. Et de remonter jusqu’au premier arrivé au Canada ou en Amérique. Cela a été créé dans le but d’en apprendre plus au sujet de ses ancêtres », a complété Jean-Nicol Dubé, président du conseil d’administration de la SGB.

Parfois, les bénévoles font face à des situations plutôt drôles et inattendues. « Un jour, il y avait deux personnes, à chaque côté de la table, qui faisaient des recherches sur leurs ancêtres. Nous remontons au fur et à mesure dans les familles de chacune des personnes, puis une bénévole est arrivée avec un document qui informait que les pères des deux personnes présentent étaient frères. Sans le savoir, ils étaient cousins. Ils sont repartis main dans la main et très heureux de cette nouvelle », a raconté le président du SGB. 

Des archives qui donnent des idées
Le chroniqueur historique local, Pierre Morin, était également invité de ce Café Historique. La découverte des photographies à la SHBS lui a d’ailleurs donné l’envie de débuter ses chroniques. « Une fois, je suis venu à la Société Historique et j’ai trouvé des cartables de photos anciennes. Des photos extraordinaires. On y voyait des lieux comme la 1re Avenue, avec des anciens commerces. J’aime la recherche et j’ai une bonne mémoire donc je voulais diffuser ses photos », a détaillé Pierre Morin. 

Ses chroniques ont d’ailleurs donné vie à un recueil nommé « Chroniques de Saint-Georges en photos » qui s’est vendu très rapidement. Mais une grande nouvelle a également été partagée lors de ce Café Historique. « Nous sommes fiers de pouvoir annoncer que des nouvelles publications du recueil de Pierre Morin seront disponibles dans les librairies Sélect et de la Chaudière en centre-ville, au prix de 80 $ à partir de ce lundi 3 avril », a conclu Bastien Lapierre. 

Des services ouverts à tous
Que ça soit pour lire ou découvrir l’histoire de la ville de Saint-Georges et ses alentours avec la Société Historique, ou s’informer sur ses ancêtres avec la Société de Généalogie, les services sont ouverts à tous. Ces dernières demanderont seulement une participation d’une vingtaine de dollars environ pour adhérer à l’année. 

Les deux sociétés sont composées de bénévoles et n’ont donc pas de permanence. La Société de Généalogie est ouverte tous les dimanches de 13 h à 16 h 30 et la Société Historique le mardi, jeudi et dimanche de 13 h à 16 h, de septembre à juin. Un portail en ligne (PAB) est d’ailleurs disponible pour réaliser des recherches préliminaires dans les archives et ainsi mieux préparer les demandes aux bénévoles.

commentairesCommentaires

0

Pour partager votre opinion vous devez être connecté.

RECOMMANDÉS POUR VOUS


durée Hier 15h00

La Librairie Sélect célèbre les auteurs d'ici

Dans le cadre des célébrations de ses cinquante années d'existence, la Librairie Sélect de Saint-Georges convie la population à une événement très spécial, soit celui de venir rencontrer une panoplie d'auteurs et d'autrices de la région, le jeudi 7 mars prochain. Prenant la forme d'un 5 à 7, cet événement réunira plus d'une vingtaine d'écrivaines ...

24 février 2024

Ariane Desbiens pourrait devenir la Photographe portraitiste de l'année

L'artiste Ariane Desbiens a été nommée parmi les finalistes du prestigieux prix de Photographe portraitiste de l'année des Photographes professionnels du Canada (PPOC). Quatre images de la photographe installée à Saint-Georges ont été retenues, dont une création sur le thème d'Alice aux pays des merveilles qui a aussi été sélectionné dans la ...

24 février 2024

Quoi faire en Beauce en fin de semaine?

Voici quelques suggestions d'activités communautaires, culturelles, récréatives et sportives qui se tiendront en Beauce au cours de cette fin de semaine. Samedi 24 février Championnat provincial de karaté Yoseikan Beauce Il y aura plus de 10 catégories, réparties par groupe d'âges, débutant par ceinture blanche Jaune-Orange 6 ans et moins ...