Publicité
LaPlaza - Centre d'achats en ligne
14 juillet 2008 - 00:00

Maurice Harvey : un artiste accompli à la scie mécanique

Maurice Harvey manie la scie mécanique tel un artiste-peintre son pinceau. Demandant une dextérité incroyable, une concentration sans pareille ainsi qu’une bonne dose d’équilibre, l’artiste de Saint-Jean-Port-Joli a légué une troisième œuvre de toute beauté à Ville Saint-Georges.

Celle-ci arbore l’entrée du parc des Sept-Chutes, l’œuvre en question est un totem intitulé Les générations. Sculpté dans un pin voué à la coupe, ce totem s’ajoute aux deux autres œuvres produites par ce dernier dont la Genèse en 2002. M. Harvey remercie la ville de lui accorder la chance de produire «des beaux-arts».

La population a même pu observer de près l’artiste à l’oeuvre à la fin juin ainsi que le 1er juillet lors des célébrations de la Fête du Canada. «Comme l’arbre a commencé petit, c’est pourquoi on retrouve au-dessus du totem un arbre. Cet arbre est rempli de racine et termine avec des personnages qui sont nos racines. C’est le reflet de nos générations», a décrit l’artiste lors de la fête.

Soulignons que chaque année, le comité local de la fête du Canada intègre un volet culturel à valeur patrimoniale ayant une portée dans le temps. «Dans ce cadre, nous avons fait réaliser un projet de grande dimension et de très grande dimension», mentionne Lisa Gagné à la Ville de Saint-Georges.

Une méthode exigeante
Sculpter à la scie mécanique est très exigeant tant mentalement que physiquement. Et sur des échafaudages, il n’est pas question de cafouiller. «C’est une technique intéressante, mais dangereuse. Il faut toujours être concentré à son maximum», partage M. Harvey.

Contrairement aux artistes peintres, il ne peut se reculer pour voir son œuvre puisqu’il travaille dans les airs. Il doit visualiser le tout et aller selon son inspiration. D’ailleurs, l’artiste fait remarquer que les détails de ses personnages sont exagérés vers la cime de l’œuvre. «Tout doit être exagéré, les yeux, les cheveux et les bouches afin que ça paraisse normal vue d’en bas», remarque ce dernier.

De bûcheron à sculpteur
Originaire de Chicoutimi, il était d’abord bûcheron avant d’entamer une carrière d’artiste vers l’âge de 17 ans. «Je me suis dit que j’aimerais cela être sculpteur. Je voulais devenir sculpteur de pierres, mais vu que la pierre était rare, je sculptais dans le bois. J’ai fait de la sculpture à la main pendant vingt ans. Je faisais mes ébauches à la scie mécanique. Ensuite, je l’ai perfectionné», explique M. Harvey devenu maître dans l’art de manier sa scie mécanique dans le bois.

Une réputation sans frontière
Maurice Harvey jouit d’une réputation solide comme artiste et avoue fièrement en vivre depuis 45 ans. Aujourd’hui, il travaille non seulement le bois, mais aussi le métal et la pierre son médium de prédilection. Calcaire, albâtre, marbre, granite bref il peu maintenant travailler la pierre de son choix pour concevoir des œuvres monumentales. «Je n’ai jamais eu du chômage ni un «slip» de paye. Je n’ai jamais travaillé pour d’autres personnes que moi. Ma popularité a toujours grandi et mon métier me fait vivre. Ce n’est pas à cause que je fais ce métier depuis 40 ans, mais j’ai plusieurs cordes à mon arc, je travaille le bois, le métal et la pierre. Je fais des démonstrations publiques, on me demande partout. J’ai même été en France à trois reprises», précise ce dernier.

De nombreux lieux publics et privés portent la signature de Maurice Harvey soit à Saint-Jean-Port-Joli et aux quatre coins du Québec allant même sur la côte Ouest américaine et en Europe. Saint-Georges peut maintenant se targuer d’avoir un parc avec trois pins sculptés par cet artiste de renom dans son parc des Sept-Chutes.


Effrayé des hauteurs, Maurice Harvey sculpte du haut de ses échafaudages.


La sculpture arborant à l’entrée du parc des Sept-Chutes.

Vous avez un scoop
Vous connaissez des artistes émergents ou établis de la Beauce qui sont inspirants ou qui ont une carrière artistique hors du commun ? Vous faites partie d'un groupe de musique, êtes musicien ou chanteur, et vous avez particulièrement bien performé à un concours de talent dernièrement ? Contactez-nous par courriel à l’adresse communiques@enbeauce.com afin d’en discuter avec l’un de nos journalistes. Au plaisir de vous lire !

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





EnBeauce.com se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, EnBeauce.com collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.