Publicité

10 juin 2020 - 14:00

Projet d'arts plastiques

Une Mustang fabriquée par deux artistes de l'école des Deux-Rives

Gabrielle Denoncourt

Par Gabrielle Denoncourt, Journaliste

Adam Arraji et Keven Boulet ont recréé la Mustang 2017 en modèle réduit dans le cadre de leur cours d’arts plastiques. Ils sont deux élèves de l’école des Deux-Rives à Saint-Georges. 

« L’idée de base était de permettre à ces élèves manuels de réaliser un projet artistique sur un sujet qui les passionne », indique leur professeur monsieur Bernier. 

Il a déjà réalisé un projet de la sorte dans deux écoles de la commission scolaire. À l’école secondaire Veilleux, il y a la camionnette de la persévérance qui est exposée depuis 2015. Du côté de l’école des Appalaches, c’est la Firebird 2018 qui peut être admirée. 

Des propriétés à l’art

Le professeur a constaté au fil des années que la création d’œuvres tridimensionnelles permettait de tisser des liens avec les élèves. 

« Les élèves développent leur créativité et leurs aptitudes manuelles en plus de se sentir valorisés dans un travail qui fait ressortir leurs talents. »

En se lançant dans ce projet à la fois concret et créatif, Adam et Keven ont été amenés à développer leur autonomie et leur capacité à travailler en équipe.  En effet, les deux jeunes ont gagné en confiance et en reconnaissance. 

Une belle leçon 

Monsieur Bernier ne cache pas qu’avec cette activité, il souhaitait montrer à ses élèves que pour réussir, il faut investir beaucoup de temps et faire preuve d’assiduité.

« Au travers de ce projet, j'ai vu des élèves qui ont travaillé très fort. Je crois que le fait que je le fasse avec eux a changé leur perception du rôle d’enseignant. Pour eux, je n’étais plus là uniquement pour donner des cours et gérer la classe, j’étais aussi une personne-ressource qui donne son temps sur une base volontaire pour les aider à réussir. »

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





EnBeauce.com se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, EnBeauce.com collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.