Publicité

13 décembre 2020 - 14:00

Centre de Services scolaire de la Beauce-Etchemin

La CSQ dénonce les pratiques de télétravail du CSSBE

François Provost

Par François Provost, Journaliste

Toutes les réactions 2

La Centrale des syndicats du Québec (CSQ) a dénoncé dimanche matin, par voie de communiqué, les établissements récalcitrants à instaurer le télétravail dans le contexte de pandémie actuel. Dans la liste de la CSQ se retrouve le Centre de Services scolaires Beauce-Etchemin (CSSBE).

« Malgré les appels répétés du gouvernement et de la santé publique du Québec afin que les employeurs privilégient le télétravail, plusieurs directions refusent de mettre de l'avant ces mesures pourtant essentielles dans le contexte actuel », écrit la présidente de la CSQ, Sonia Ethier.

La dénonciation de la CSQ visait principalement les établissements scolaires privés ainsi que les centres de services scolaires. 

La présidente de la CSQ ajoute que les motifs invoqués par les directions manquaient de sérieux de dénotaient un manque de confiance envers le personnel des établissements.

Réponse du CSSBE
Pour sa part, l'organisation a apporté des précisions via un communiqué de presse en réponse aux critiques de la CSQ.

« Le télétravail est permis pour les enseignants lorsque le travail effectué n’est pas en présence d’élèves. Le télétravail est donc privilégié lorsqu’il est possible », explique le CSSBE. 

« Lorsqu’une classe d’élèves est mise en isolement préventif, l’enseignant doit donner sa prestation de travail sur son lieu de travail pour des raisons de qualité de service et pour la sécurité des élèves présents à l’école.

Ainsi, les enseignants doivent offrir un enseignement présentiel à leurs élèves appartenant à un autre groupe. Ils doivent également réaliser leurs surveillances dans l’école et être disponibles comme adultes de référence pour toute la clientèle présente ».

Le CSSBE indique qu'il lui est primordial que les enseignants soient accessibles aux élèves puisque « Les enseignants sont des personnes significatives dans la vie des élèves ».

« De plus, étant donné la difficulté à trouver des suppléants, certains enseignants sont parfois appelés à réaliser une suppléance de dernière minute lorsqu’ils sont disponibles dans l’école. 

Il est à noter également que lorsque l’enseignant est visé lui-même par un isolement, il peut enseigner à distance, à partir de son domicile, à ses élèves qui eux sont présents en classe ». 

Le télétravail chez les membres du personnel de soutien 
Le CSSBE indique que le télétravail est permis « avec l’accord du supérieur immédiat, entre 20% et 80% de temps de travail, dans la majorité des tâches administratives occupées par un membre du personnel de soutien ».

« Bien entendu, il faut comprendre que certaines tâches ne peuvent pas être effectuées en télétravail, par exemple, la conciergerie, le soutien direct à l’élève ou d’autres tâches (soutien d’une technicienne d’éducation spécialisée, éducatrice en service de garde, etc.) ».

Le Centre de Services scolaire conclut en affirmant que la présence des enseignants et des membres du personnel de soutien sera importante en réponse à une demande de la Santé Publique d'accroître la vigilance dans les établissements scolaires pour prévenir les éclosions de COVID-19. 

Instance provinciale
Sonia Ethier, affirme avoir interpellé Jean-François Roberge afin qu’il sévisse sur le sujet, mais que leur demande est restée lettre morte au cabinet du ministre de l’Éducation.

« François Legault hausse le ton lorsqu'il s'agit de rabrouer les individus qui ne respectent pas les consignes sanitaires. J'ose espérer qu'il sera aussi exigeant et ferme envers ses directions délinquantes », conclut Sonia Ethier.

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





EnBeauce.com se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, EnBeauce.com collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.

Toutes vos réactions

2 réactionsCommentaire(s)
  • Moi en mon cas mon école secondaire faut tous pour que les élèves sois en sécurité en fermant les classe quand un nouveau cas de covid est annoncé

    Talie - 2020-12-13 21:33
  • La place d'un enseignant ,c'est dans la classe.
    Du télétravail pour les enseignants n'a de sens .

    Shérif - 2020-12-13 22:26