Publicité

29 septembre 2021 - 10:30

 Journée nationale de la vérité et de la réconciliation 

La polyvalente Benoît-Vachon participera à la « Journée du chandail orange »

Gabrielle Denoncourt

Par Gabrielle Denoncourt, Journaliste

Ce jeudi, le Canada vivra sa première « Journée nationale de la vérité et de la réconciliation », plus communément appelée « La Journée du chandail orange ».

Ce jour férié fédéral vise « à honorer les enfants disparus et les survivants des pensionnats, leurs familles et leurs communautés, ainsi qu’à veiller à ce que la commémoration publique de l’histoire et les répercussions continues des pensionnats demeurent au cœur du processus de réconciliation ».Ce sont plus de 150 000 enfants autochtones qui ont été forcés de fréquenter ces pensionnats.

Pourquoi le chandail orange ? 
La survivante Phyllis Webstad est l’une de celle qui a lancé le mouvement dans les derniers mois. C’est à l’âge de 6 ans qu’elle a fait son entrée au pensionnat St-Joseph du Lac William en Colombie-Britannique. Elle portait ce jour-là une blouse orange que sa grand-mère lui avait achetée. À peine était-elle arrivée qu’elle et tous les autres enfants ont été obligés de porter un uniforme. Elle n’a jamais revu cette blouse qu’elle affectionnait.

Selon Phyllis, « La couleur orange m’a toujours rappelé que ce que je ressentais n’avait pas d’importance aux yeux des gens du pensionnat. Je me sentais complètement inutile et insignifiante… Comme si je ne valais rien ! Tous les enfants pleuraient et personne ne s’occupait de nous. »

Participation de la polyvalente Benoît-Vachon
Ce jeudi, la polyvalente Benoît-Vachon à Sainte-Marie invite ses élèves et son personnel à porter un chandail orange en reconnaissance des survivants. Connaissez-vous d’autres écoles ou endroits qui comméreront cette journée ?

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





EnBeauce.com se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, EnBeauce.com collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.