Publicité

12 décembre 2021 - 17:00 | Mis à jour : 17:04

Négociations des CPE

Les syndiqué-es de la CSN de Québec–Chaudière-Appalaches entérinent l’entente de principe à 98 %

Par Salle des nouvelles

Réunis en assemblée générale le 10 décembre, les travailleuses et les travailleurs de CPE syndiqués à la CSN dans la région de Québec–Chaudière-Appalaches ont adopté à 98 % l’entente de principe survenue mercredi dernier entre le gouvernement et les porte-paroles de la Fédération de la santé et des services sociaux (FSSS–CSN).

Ce résultat signifie que la grève générale illimitée que les membres de la CSN exerçaient depuis le 1er décembre dernier est maintenant terminée. Par conséquent, tous les CPE de la région seront donc ouverts à compte du lundi 13 décembre.

« Ça n’a pas été une négociation facile, mais nous avons réussi à faire plusieurs avancées grâce à la solidarité et à la détermination de nos membres, a affirmé Mélanie Pelletier, présidente du Syndicat des travailleuses et travailleurs de CPE de Québec–Chaudière-Appalaches (CSN). Une négociation implique toujours des compromis et celle-ci ne fait pas exception à la règle, mais nous pouvons être fières de la façon dont nous avons mené cette négociation historique. »

Parmi les gains réalisés, les représentantes et représentants de la FSSS−CSN ont notamment obtenu un rattrapage salarial de 18 % pour les éducatrices qualifiées et les éducatrices spécialisées, ainsi que des augmentations variant entre 8 % et 12.5 % pour les autres appellations d’emploi.

De plus, les membres de la FSSS−CSN obtiendront également une prime de reconnaissance équivalant à 3 % de la rémunération des heures travaillées entre le 1er avril 2020 et le 31 mars 2021.

La nouvelle convention collective, d’une durée de trois ans, prévoira également l’ajout de trois heures dédiées à la préparation du dossier de l’enfant et de huit heures accordées aux responsables en alimentation pour la gestion de la cuisine.

La récupération de deux jours fériés supplémentaires et la création d’un comité dont le mandat est d’identifier les principales difficultés vécues par le personnel éducateur en matière d’intégration des enfants à besoins particuliers figurent également parmi les avancées obtenues par la CSN après le déclenchement de sa grève générale illimitée.

« Nous espérons que les progrès réalisés grâce à notre combativité vont permettre d’assurer la pérennité du réseau et de convaincre les travailleuses d’y rester, explique Mélanie Pelletier. Maintenant que la négociation nationale est terminée, notre attention se tourne maintenant vers les tables de négociations locales. »

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





EnBeauce.com se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, EnBeauce.com collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.