Publicité

16 octobre 2021 - 10:00

Préservation des milieux naturels

Laissez vos feuilles mortes sur votre pelouse

Gabrielle Denoncourt

Par Gabrielle Denoncourt, Journaliste

Toutes les réactions 6

L’automne rime souvent avec le ramassage des feuilles mortes sur les pelouses pour plusieurs propriétaires. Toutefois, des organismes pour la protection de l’environnement recommandent de laisser une ou deux couches de feuilles sur le sol pour le bien de votre terrain.

Selon, Conservation de la nature Canada(CNC), ne pas s’évertuer à retirer les feuilles est un petit geste de conservation qui peut favoriser la biodiversité sur votre terrain de bien des manières. Il y plusieurs insectes, dont certains pollinisateurs, et d’autres animaux sauvages, qui trouvent refuge dans votre cour pour l’hiver et cela leur permet un endroit digne de ce nom.

Claude Drolet, chargé de projets à Conservation de la nature Canada au Québec, indique qu’« un grand nombre d’animaux, notamment des crapauds, des grenouilles et certaines espèces de papillons de jour et de nuit ont évolué pour pouvoir passer l’hiver sous un tapis de feuilles, explique-t-il. Ces feuilles constituent une couche isolante qui les protège des grands froids et des fluctuations de la température durant la saison hivernale. »

Les feuilles qui se décomposent vont enrichir le sol et combattront les mauvaises herbes en se transformant en un paillis naturel. Par contre, les épais tas de feuilles peuvent étouffer la végétation. Il faut s’assurer d’en laisser une mince couche.

Lorsque les feuilles se décomposent, une partie du carbone qu’elles contiennent est emmagasinée dans le sol. « Même si c’est une très bonne chose que les villes se dotent de programmes de collecte et de compostage des feuilles mortes, nous pouvons tout aussi bien en laisser se décomposer naturellement sur place et contribuer à la santé de nos jardins », explique M. Drolet.

Plusieurs choses peuvent aider les espèces de votre cour à traverser la froide saison, comme les tiges de végétaux et les branches mortes qui servent d’habitat.

« Les oiseaux peuvent aussi profiter de votre jardin pendant la saison froide. En effet, les fruits et les graines qui restent sur les fleurs et les buissons représentent une source d’alimentation d’une grande importance qui permet à de nombreux oiseaux chanteurs, comme les chardonnerets, les geais et les mésanges, de survivre l’hiver. Fournir nourriture et abri à nos oiseaux et insectes indigènes est aussi important en hiver que le reste de l’année. »

Puisqu’environ 80 % de la population canadienne habite dans des villages ou des villes, la biodiversité des arrière-cours devient de plus en plus importante.

« Un nombre grandissant d’études démontrent que le contact avec le monde naturel est essentiel à la santé et au bien-être, affirme M. Drolet. Nous avons au Canada certains des derniers espaces de nature sauvage de la planète, mais pour nombre d’entre nous et nos enfants, établir une relation avec la nature commence à la maison. »

Faits saillants

• La nature urbaine devient de plus en plus importante en raison de la perte d’habitats en dehors des villes.

• Les feuilles se décomposent sur votre terrain comme elles le feraient en forêt. Vous pouvez les considérer comme un engrais et une source de nutriments pour votre pelouse, à condition qu’elles ne forment pas un tapis trop épais.

• Ne laissez pas d’épaisses couches de feuilles sur votre pelouse, car elles peuvent l’étouffer et l’endommager ; une couche mince aura de meilleurs résultats.

• Testez cette approche en laissant un mince tapis de feuilles sur une petite partie de votre pelouse. Vous remarquerez que les feuilles se décomposent naturellement comme elles le feraient dans une forêt, année après année.

• Si vous tenez à ramasser des feuilles, ajoutez-en à vos plates-bandes, dans votre potager et à la base des arbres et arbustes pour les protéger du cycle de gel-dégel.

• Retirez les feuilles près des fossés et égouts pluviaux pour éviter qu’elles deviennent détrempées et qu’elles représentent un danger en gelant. Ramassez les aiguilles de pin, car leur acidité endommage votre pelouse et votre toiture.

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





EnBeauce.com se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, EnBeauce.com collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.

Toutes vos réactions

6 réactionsCommentaire(s)

  • 🌲 + 🍁 = ♥️ 👍

    🍁 On a sur le terrain 2 gros érables de plus de 50 ans et jusqu’à récemment je passais la tondeuse électrique munie d’un « bidule » favorisant le déchiquetage.

    🍁 Depuis la pandémie on ramasse les feuilles, et je m’en sers pour protéger la base des ifs, d’une cinquantaine d’années aussi.

    🍁 Cette année, je vais en laisser un peu sur le gazon au lieu de mettre le surplus dans des sacs qui sont normalement ramassés hebdomadairement par la ville de Québec.

    ✳️ Enfin, je vous confirme que je transmets votre article à de mes contacts, y incluant la firme qui a le contrat pour tondre le gazon, et invite vos lecteurs à faire de même.

    André Bernatchez - 2021-10-16 13:11
  • Je n'ai pas d'arbres sur mon terrain, mais je ramasse les feuilles des voisins qui viennent chez nous. Je les ramasse parce que j'aime que mon terrain soit propre, qu'il n'ait pas l'air d'un terrain abandonné. Un beau terrain est plaisant à regarder. Je ne comprends pas que ceux qui ont des arbres pensent pas que c'est du travail qu'il cause aux autres. Mais, je trouve les couleurs d'automne qu'ils font sont magnifiques.

    TN - 2021-10-16 15:51
  • Merci pour ces information que je trouve très intèressantes

    Charef - 2021-10-19 16:41
  • Je pratique ceci depuis bien longtemps, car se processus est automatique en forêt et de plus, il est important de ramenner les humains a vivre plus proche de la nature, d'éduquer les urbanites sur le fait qu'ils paient pour des engrais en magasin au printemps qui proviennent de leurs cour a l'automne. Ce qui est ridicule en bout de ligne... Juste a l'automne, je laisse même les selles de mon chien en plus, ce qui accelère mes tas de compostes. Au bout de 3 ans, je me retrouve avec une Belle Terre Noire qui sent tellement bon, que je l'ai baptisé: Mon Black Gold Blend. Comme un bon Vin fait avec passion ,amount et entretien, ma Cuvée personnel le de ce Black Gold reviens à produire des Plantes magnifiques et des fleurs gigantesques. Merci d'éduquer notre société.

    Sue - 2021-10-21 15:01
  • Pour la première fois j'ai passé la tondeuse sans sac dans mes feuilles. Je les ai donc déchiquetées. Ce qu'il reste le long de ma haie de cèdres sera mis dans mes plates bandes...ainsi pas de sac de plastique! Merci pour vos bons conseils!

    Ginette Gagné - 2021-10-21 20:06
  • En effectuant une tonte avec déchiquetage, les feuilles sont complètement rasées.
    Cela fait maintenant 6 ans que je ne ramasse plus les feuilles.

    Un payeur de taxes - 2021-10-30 16:29