X
Rechercher
Publicité

Plan de gestion des matières résiduelles

Lévis et Saint-Lambert-de-Lauzon déterminés à prendre le virage du zéro déchet

durée 05h00
21 mars 2022
durée

Temps de lecture :

4 minutes

Par Salle des nouvelles

Les municipalités de Lévis et de Saint-Lambert-de-Lauzon viennent d'adopter leur plus ambitieux projet de Plan de gestion des matières résiduelles (PGMR).

L'annonce a été faite jeudi par les maires de Lévis et de Saint-Lambert-de-Lauzon, Gilles Lehouillier et Olivier Dumais, ainsi que le président du comité de gestion des matières résiduelles et président de la Régie intermunicipale de gestion des déchets des Chutes-de-la-Chaudière, Serge Bonin.

L'objectif des deux municipalités est de tendre vers le zéro déchet, ouvrant ainsi la voie à un mode de vie avant-gardiste qui vise à éliminer à la source les matières résiduelles générées sur leur territoire. 

Une mobilisation citoyenne qui porte fruit 
En 2020, sur le territoire de Lévis seulement, la population, les commerces, les institutions et les industries ont globalement généré moins de déchets et de matières recyclables, mais plus de matières compostables. Les citoyennes et citoyens ont aussi acheminé plus de matières à l'écocentre. Nos comportements de consommation ont été modifiés, ce qui a somme toute été positif sur la diminution de la production de déchets. En effet, la quantité de déchets générés ne cesse de diminuer depuis 2010 malgré la forte croissance démographique à Lévis. 

En moins de dix ans, la quantité de déchets générés par habitant a diminué de près de 100 kg. Le taux de génération des déchets, tous secteurs confondus, se situe à 380 kg par personne à Lévis en 2020 en regard d'un objectif provincial de 525 kg par personne. Pour le territoire de Saint-Lambert-de-Lauzon, le taux de génération se situe à 433 kg par personne. 

Matières compostables : de l'or brun pour les jardiniers 
Enfin, la Ville a récupéré 17 167 tonnes de matières compostables en 2020. C'est la plus grande quantité annuelle de matières compostables récupérée depuis l'implantation de la collecte du bac brun en 2011. Avec 115 kg de matières compostables, on peut produire 70 kg de compost. C'est de l'or brun pour les jardiniers. 

« En 2017, la Ville de Lévis a adhéré au National Zero Waste Council et a fait du zéro déchet une de ses valeurs corporatives en mettant en place des initiatives citoyennes visant l'élimination des déchets à la source. Une cinquantaine de familles lévisiennes ont bénéficié d'un accompagnement personnalisé pour expérimenter le zéro déchet. En 2018, pour l'ensemble de ses efforts, la Ville de Lévis s'est vu décerner le premier prix du Défi municipalité dans le cadre de la Semaine québécoise de réduction des déchets. Le projet de Plan de gestion des matières résiduelles déposé aujourd'hui (17 mars) démontre une intention unanime du conseil municipal de tendre vers le zéro déchet. En décembre dernier, pour appuyer cet ambitieux projet, la Ville de Lévis a annoncé la création d'un Fonds vert pour mobiliser, soutenir et développer des partenariats avec la collectivité lévisienne visant notamment à réduire à la source la production de déchets », a déclaré le maire de Lévis. 

« La mise sur pied du PGMR est pour moi une opportunité de répondre à un défi bien réel, tant sur le plan environnemental qu'économique. Tous les citoyens y gagnent, puisqu'éliminer les déchets coûte deux fois plus cher que de traiter du compost ou des matières recyclables. Les citoyens, les institutions et les entreprises de Lévis sont de plus en plus des ambassadeurs pour inspirer les meilleures pratiques. À titre de président de ce comité, j'invite les citoyens à participer à la bonification de ce plan, par le biais des 60 jours de consultation publique. J'ai confiance qu'ensemble, nous saurons relever ces défis, poursuivre le changement de nos habitudes de consommation et éliminer au maximum la production de déchets à la source. Nous sommes ambitieux, mais nous sommes tous concernés par l'avenir de la planète et nous jouons un rôle de premier plan », soutient M. Bonin, président du comité de gestion des matières résiduelles et président de la Régie intermunicipale de gestion des déchets des Chutes-de-la-Chaudière. 

« Pour Saint-Lambert-de-Lauzon, l'adoption de ce PGMR se veut l'occasion idéale de mettre en œuvre certaines actions comme l'amélioration de la desserte pour la collecte des matières organiques et récupérables des commerces et industries et des multilogements. Nous souhaitons aussi que notre population se sente impliquée dans la réalisation de ces actions. C'est pourquoi nous créerons sous peu un comité citoyen de l'environnement », a indiqué Olivier Dumais, maire de Saint-Lambert-de-Lauzon. 

75 % des matières peuvent être recyclées, compostées ou valorisées 
Malgré cette excellente performance, seulement 23 % du contenu du bac à ordures moyen est constitué de déchets ultimes, c'est-à-dire de matières qui sont réellement destinées à l'enfouissement ou à l'incinération. Fort de ces acquis, le nouveau PGMR de la Ville de Lévis et de Saint-Lambert-de-Lauzon franchit une nouvelle étape afin de maintenir ces municipalités sur le podium des meilleures villes pour l'excellence de la gestion des matières résiduelles. 

Une mobilisation nécessaire
Malgré les efforts positifs des dernières années, on observe un certain plafonnement dans la quantité de matières recyclables récupérées et de matières organiques compostées. La mobilisation citoyenne sera à nouveau nécessaire pour réduire le tonnage de déchets éliminés. Cette mobilisation fera également appel aux gens d'affaires et aux grandes institutions lévisiennes. 

Pour réduire le tonnage de déchets éliminés, Lévis propose 77 mesures et actions innovantes. De celles-ci, 42 s'appliquent également sur le territoire de Saint-Lambert-de-Lauzon. Ces actions visent autant le secteur résidentiel que le secteur institutionnel, commercial et industriel (ICI) et celui de la construction, rénovation et démolition (CRD). 

Cibles du PGMR
Avec l'appui de la population, des commerces, des institutions et des industries du territoire, Lévis et Saint-Lambert-de-Lauzon souhaitent atteindre ou dépasser les objectifs gouvernementaux d'ici 2027 : 

Quantité de déchets générés par habitant
352 kg (objectif gouvernemental de 525 kg); 

Matières recyclables
75 % (objectif gouvernemental de 75 %); 

Matières compostables
60 % (objectif gouvernemental de 60 %); 

Résidus de construction
70 % (objectif gouvernemental de 70 %); 

Béton, briques et asphalte
100 % (objectif gouvernemental de 80 %).

commentairesCommentaires

0

Pour partagez votre opinion vous devez être connecté.

RECOMMANDÉS POUR VOUS


24 mai 2022

Risque de gel cette nuit en Beauce

Après avoir connu des températures clémentes et même chaudes, voilà que le mercure s’approchera, cette nuit et tôt mercredi matin, du point de congélation dans la Beauce. Selon Environnement Canada, le gel pourrait endommager certaines cultures dans certaines zones. Il est conseillé de couvrir les plantes et les cultures pour éviter qu’elles ...

24 mai 2022

Un nouveau toit vert au Cégep Beauce-Appalaches

Le Cégep Beauce-Appalaches (CBA) a inauguré ce 23 mai son toit vert au-dessus du bâtiment principal, en collaboration avec le Comité environnement responsable (CER), le Comité d’action et de concertation en environnement (CACE), la Fondation du Cégep et le Service aux étudiants . Cet engagement envers le développement durable permettra de ...

23 mai 2022

C'est la Journée mondiale de la tortue

Outre la Journée des patriotes, le 23 mai est également la Journée mondiale de la tortue. L'occasion de se rappeler qu'il est important de protéger l’une des plus anciennes créatures au monde. C'est l’organisation à but non lucratif American Tortoise Rescue qui a fondé la Journée mondiale de la tortue il y a 19 ans.  Le Gouvernement du Canada ...