Nous joindre
X
Rechercher
Publicité

Étude de l'Université de Laval

Vagues de chaleur: Sainte-Marie mise sur le verdissement

durée 12h00
1 juin 2023
ici

commentaires

ici

likes

 

vues

imprimante
Germain Chartier
email
Par Germain Chartier, Journaliste

Après la sortie de l'étude de l'Université de Laval sur les vagues de chaleur, les municipalités de la Beauce sont invitées à réfléchir sur des éventuelles solutions pour en limiter ses impacts. À Sainte-Marie, l'idée est de verdir les zones à risque. 

« Je ne sais pas si on est en avance sur notre temps, mais la zone la plus vulnérable de la Municipalité va devenir un parc, » a expliqué Gaétan Vachon, maire de Sainte-Marie, à EnBeauce.com. En effet, sur la cartographie de la vulnérabilité aux vagues de chaleur, la zone à forte vulnérabilité correspond au secteur de la rivière Chaudière. Ce dernier a connu une forte inondation en 2019, contraignant la destruction des maisons. 

Un peu en avance sur cette étude sortie début mai, la Ville de Sainte-Marie va ainsi pouvoir faire des travaux de verdissement sur ce secteur. « Pour 90 % de la partie concernée, cela va devenir un parc avec des arbres et beaucoup de verdure, » a ajouté le maire. Un projet qui permettra automatiquement de baisser les effets des vagues de chaleur sur les habitants. 

Privilégier le verdissement pour aider la population

Dans le centre-ville de Sainte-Marie, il est également possible d'apercevoir des différences allant de plus de dix degrés, entre ce secteur et les zones végétalisées aux alentours.

En clair, il est important de comprendre que les habitants vivront de plus en plus difficilement les vagues de chaleur en vivant dans un environnement bétonné et très urbain. Le verdissement des villes est un élément qui permet de faire baisser la température durant ces périodes. 

Face à cela, une autre carte, disponible dans cette étude, indique que la Ville de Sainte-Marie reste malgré tout, un territoire moyennement exposé aux vagues de chaleur. Il faut garder à l'esprit que la capacité de Sainte-Marie à faire face à ce phénomène est quand même très faible, toujours selon cette étude.

Quoi qu'il en soit, l'augmentation de ce phénomène, qui est dû au changement climatique, devra pousser les villes à repenser leur façon de construire à l'avenir.

commentairesCommentaires

0

Pour partager votre opinion vous devez être connecté.

RECOMMANDÉS POUR VOUS


18 juillet 2024

Bleuets: une cueillette précoce cette année

Les amateurs de bleuets, qui aiment cueillir le petit fruit au champ, peuvent d'ores et déjà s'adonner à la pratique puisque la saison a débuté plus rapidement cette année. « C'est déjà parti. On est deux semaines en avance », explique Andrée Quirion, de la Ferme G. Pomerleau, de Saint-Georges, en entrevue téléphonique avec EnBeauce.com. Pour ...

17 juillet 2024

Les phénomènes météorologiques extrêmes causent de l'anxiété, à court et à long terme

Jennifer Moore aidait un voisin sur leur rue sujette aux inondations à Windsor, en Nouvelle-Écosse, la semaine dernière, lorsqu'elle est tombée tête première dans de l'eau brune jusqu'à la taille, dans son entrée de garage. C'était la troisième fois en trois ans que le puisard de la rue débordait, après que 1,2 mètre de pluie, souillée par les ...

16 juillet 2024

Les citoyens invités à recueillir des données pour protéger le monarque

Espace pour la vie invite les Canadiens à participer au «Blitz international de suivi du monarque», afin de contribuer à la conservation de l’emblématique papillon qui a été désigné espèce en voie de disparition au Canada. Ce blitz se déroulera du 26 juillet au 4 août, dans les trois pays de l’Amérique du Nord, où vit le papillon. «C'est né du ...