Publicité
LaPlaza - Centre d'achats en ligne
7 décembre 2018 - 08:55 | Mis à jour : 09:47

Arrestations pour voies de fait et pour trouble de l’ordre public

Toutes les réactions 1

 

Certains dossiers ont retenu l’attention des policiers de Thetford Mines au cours des derniers jours.

Une Thetfordoise âgée de 41 ans, Marie-Claude Perreault, a été arrêtée par les patrouilleurs de la Sûreté municipale, le mardi 27 novembre, pour des voies de fait commis à l‘endroit d’une victime de sexe masculin. Elle a comparu au palais de justice de Thetford Mines, le jour même, sous une accusation de voies de fait et pour avoir contrevenu à une condition d’une promesse de remise en liberté, parce qu’au moment des événements, il lui était interdit d’entrer en contact avec cette victime. Elle a été libérée sous engagement assorti de plusieurs autres conditions.

Le Thetfordois Michael Gagné, âgé de 34 ans, a été arrêté par les enquêteurs de la Sûreté municipale, le vendredi 30 novembre, pour avoir contrevenu à un engagement de ne pas troubler l’ordre public. L’accusé s’est rendu au domicile d’une victime de sexe féminin et il s’en est pris verbalement à elle, malgré que cela lui soit interdit par la Cour. Lors de son arrestation, ce dernier a résisté, ce qui lui a également valu une accusation d’entrave au travail des agents de la paix en plus des six chefs de bris d’engagement. Il a comparu au palais de justice de Thetford Mines le même jour et il a été libéré sous engagement assorti de plusieurs conditions.

 

Vous avez un scoop
Si vous êtes témoin d’un accident de la route, d’un incendie, d’un phénomène météo, d’une intervention policière ou autre, n'hésitez pas à nous faire parvenir des photos et/ou des vidéos de l’incident, ou encore de l’information sur la situation en nous envoyant un courriel à scoop@enbeauce.com.

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





EnBeauce.com se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, EnBeauce.com collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.

Toutes vos réactions

1 réactionsCommentaire(s)
  • C'est ça! libérez-les tous, même après récidive et bris d'engagement...ils comprendront jamais le message en les dorlotant...que c'est donc facile de niveler par le bas et de banaliser le comportement de ces défiants...

    Observateur - 2018-12-07 18:04