Publicité

17 mai 2020 - 15:00

Marin Chevrel avait été trouvé décédé

Opération policière Sainte-Marie : le rapport final du BEI a été transmis

Gabrielle Denoncourt

Par Gabrielle Denoncourt, Journaliste

Le 15 août 2019, un civil de 33 ans avait perdu la vie à Sainte-Marie lors d’une intervention policière de la Sûreté du Québec. Le Bureau d’enquête indépendante avait été mandaté pour déterminer les circonstances du décès. 

Selon le rapport d’enquête, vers 10 h 30 les policiers se sont présentés à une résidence pour entrer en contact avec un homme, en lien avec une situation conflictuelle. Ayant tenté d’entrer à plusieurs reprises, les agents ont obtenu un mandat d’entrée et ont pénétré dans la résidence vers 13 h 30. Une déflagration s’est fait entendre provenant de la maison ce qui a obligé les policiers à se retirer et à établir un périmètre de sécurité. Les agents du Groupe tactique d’intervention ont pénétré vers 15 h 15 et ils ont retrouvé le corps inanimé de Marin Chevrel.   

Le 16 avril dernier, le BEI a transmis son rapport au Directeur des poursuites criminelles et pénales et au Bureau du coroner. C’est sur la base de ce rapport que le DPCP déterminera s’il y a lieu de porter des accusations contre les policiers impliqués. Ce rapport n’est pas public puisqu’il contient des renseignements sensibles et nominatifs, des déclarations des personnes impliquées et des témoins de même que des éléments de preuve. Conséquemment, aucune autre information sur les faits ou sur l’enquête ne sera divulguée par le BEI.

À lire également : 

Vous avez un scoop
Si vous êtes témoin d’un accident de la route, d’un incendie, d’un phénomène météo, d’une intervention policière ou autre, n'hésitez pas à nous faire parvenir des photos et/ou des vidéos de l’incident, ou encore de l’information sur la situation en nous envoyant un courriel à [email protected]

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





EnBeauce.com se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, EnBeauce.com collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.