Publicité

23 septembre 2020 - 18:00

Selon le rapport du coroner

Un malentendu linguistique a entraîné le décès de deux hommes sur une ferme de Saint-Simon-les-Mines

Par Salle des nouvelles

Toutes les réactions 2

Le coroner a déposé son rapport d'enquête sur la mort de Axel Josué Saloj Miculax et Dany Rodrigue, en septembre 2018, dans un silo à grain d'une ferme de Saint-Simon-les-Mines.

Dans son rapport, le docteur Pierre Guillemette fait état d’un malentendu linguistique entre le propriétaire de la ferme, M. Rodrigue et son employé, M. Saloj Miculax, un Guatémaltèque qui ne parlait pas français.

Le coroner indique que l'employé devait nettoyer de la pâte de foin coincée dans un silo rempli de foin sec avec un autre collègue guatémaltèque qui était arrivé la semaine précédente.

Arrivé à l'intérieur, Josué Saloj Miculax est tombé après avoir emprunté une échelle. Son collègue est allé chercher l'aide de son employeur, Dany Rodrigue, qui a lui aussi péri en tentant de lui porter secours.

Les directives ont été traduites à l’aide de Google Translate. Elles ont été données à 16 h 20 alors que les deux travailleurs devaient faire le train des vaches à 17 h.

Ceux-ci se sont toutefois rendus à un autre silo, ensilé de maïs fourrager rempli aux deux tiers. Le Dr Guillemette cite alors un proche de M. Rodrigue comme quoi la répartition de la pâte de maïs ne peut se faire que lorsque le silo est plein et qu’il faut plusieurs heures de travail à deux ou trois personnes pour y arriver.

« Il est donc incompréhensible que cet ordre ait été donné à 16 h 20 alors que le train était à faire vers 17 h, et ce, avec seulement deux hommes. Il y a ici apparence d’un malentendu relié à la langue », écrit le coroner.

Ce dernier indique aussi que le rapport de la Commission des normes de l’équité, de la santé et de la sécurité au travail (CNESST) met en lumière qu’aucune mesure de détection des gaz n’était présente avant d’entrer dans le silo.

De plus, il précise que des directives claires devront être établies pour assurer la ventilation efficace des silos.

Selon les rapports du coroner Pierre Guillemette, Axel Josué Saloj Miculax et Dany Rodrigue sont décédés par suffocation en raison du dioxyde de carbone présent dans le silo dans lequel il avait chuté.

Recommandations
À la suite de ses observations, le Dr Guillemette reprend la recommandation qu’avait faite l’UPA en décembre 2019. Celle-ci recommandait que le ministère de l’Agriculture, des Pêcheries et de l’Alimentation (MAPAQ) développe et offre des services-conseils pour prévenir les problèmes de santé psychologique des producteurs et de santé et de sécurité au travail sur les fermes.

« Ainsi, chaque entreprise agricole du Québec pourrait avoir accès à des conseils professionnels eu égard à la santé-sécurité à la ferme. De plus, le MAPAQ pourrait prendre à bras le corps l’accueil des migrants pour les former tant au niveau technique que sécurité à la ferme », justifie le coroner. Ce point inclut entre autres l’apprentissage de la langue française et l’identification des dangers sur la ferme.»

Vous avez un scoop
Si vous êtes témoin d’un accident de la route, d’un incendie, d’un phénomène météo, d’une intervention policière ou autre, n'hésitez pas à nous faire parvenir des photos et/ou des vidéos de l’incident, ou encore de l’information sur la situation en nous envoyant un courriel à [email protected]

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





EnBeauce.com se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, EnBeauce.com collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.

Toutes vos réactions

2 réactionsCommentaire(s)
  • Il en coute pratiquement rien pour prendre des cours de français de l'Alliance française au Guatemala. L'employeur devrait exiger des cours de français avant de venir

    Claude Dulac - 2020-09-23 22:37
  • Pas certaine d’avoir tout compris moi là là.

    Marie - 2020-09-23 22:51