Publicité

26 juin 2021 - 16:15

Un chef d'accusation s'ajoute à la liste

Un conducteur en état d'ébriété n'aide pas sa cause lors de son arrestation

François Provost

Par François Provost, Journaliste

Les policiers du Centre de services de Sainte-Marie ont arrêté deux automobilistes en état d'ébriété en fin de semaine dernière. L'un des deux chauffards, intercepté à Saint-Elzéar, a ajouté un chef d'accusation de voie de fait à son dossier en refusant de coopérer et en bousculant les policiers.

Dans la nuit du 20 juin, des policiers ont intercepté un véhicule, pour une conduite erratique sur le rang Bas Saint-Jacques, à Saint-Elzéar. Le conducteur, un homme de 31 ans, était en état d’ébriété.

La Sûreté du Québec indique que le conducteur ne collaborait pas du tout avec les policiers et a refusé de souffler dans l’éthylomètre. Lors de son l’arrestation, l'homme a bousculé les deux agents, rajoutant ainsi un chef d’accusation de voies de fait sur policiers à son  dossier.

Lors de la fouille du véhicule, les patrouilleurs ont repéré un flacon contenant six comprimés de métamphétamine. L’homme a été transporté au poste de la MRC Nouvelle-Beauce et libéré par promesse de  comparaître. Son permis de conduire a été suspendu sur-le-champ pour 90 jours et son véhicule saisi pour 30  jours.  

Sainte-Marie
La journée précédente, les policiers de la MRC Nouvelle-Beauce ont intercepté un véhicule sur la rue Notre-Dame à Sainte-Marie. Le conducteur, un jeune homme de 22 ans de Scott, a été arrêté pour conduite avec les  capacités affaiblies par l’alcool. Ce dernier a échoué au test avec l’appareil de détection approuvé et a été conduit au poste. Ses résultats à l'éthylomètre ont ensuite confirmé des résultats supérieurs à limite permise par la loi. Son permis de conduire a été suspendu pour une période de 90  jours et son véhicule a été remisé.  

Opérations en sécurité routière
Les policiers de Nouvelle-Beauce ont aussi émis 201 constats d’infraction pour des vitesses excessives et 94 concernant diverses infractions au Code de la sécurité routière au courant de la dernière semaine.

Deux constats d’infraction ont été donnés à des automobilistes en lien avec la circulation scolaire. De plus, les policiers ont donné 20 constats d’infraction lors de sept opérations IMPACT ciblant principalement les excès de vitesse, le non-port de la ceinture de sécurité et l’utilisation du cellulaire au  volant.    

Police de proximité
Le service police a aussi été à la rencontre d’une soixantaine d’élèves de l’école Vision Beauce à Sainte-Marie pour présenter un atelier sur la sécurité à vélo.  

Pour faire suite à une demande des responsables de la Maison de la famille de Nouvelle-Beauce, les policiers sont aussi allés à la rencontre de parents d’adolescents de la MRC, afin de leur présenter un atelier sur la prévention de la consommation de drogues. 

Finalement, un policier intervenant en milieu scolaire est allé rencontrer plus de 200 finissants de cinquième secondaire de la polyvalente Benoît-Vachon à Sainte-Marie pour faire un rappel concernant les mesures sanitaires en vue des festivités de fins d’années scolaires. 

À lire également:

Plus de 8 660 interventions lors de l'opération policière sur la vitesse au volant

Vous avez un scoop
Si vous êtes témoin d’un accident de la route, d’un incendie, d’un phénomène météo, d’une intervention policière ou autre, n'hésitez pas à nous faire parvenir des photos et/ou des vidéos de l’incident, ou encore de l’information sur la situation en nous envoyant un courriel à [email protected]

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





EnBeauce.com se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, EnBeauce.com collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.