Nous joindre
X
Rechercher
Publicité
Présenté par

Bilan de l'Opération nationale concertée Alcool-Drogues

Près de 300 conducteurs arrêtés avec les capacités affaiblies

durée 04h00
12 janvier 2024
durée

Temps de lecture   :  

2 minutes

Par Salle des nouvelles

Au Québec, entre le 30 novembre 2023 et le 2 janvier 2024, près de 300 conducteurs ont fait l’objet d’une arrestation pour avoir conduit avec la capacité affaiblie par l’alcool, la drogue ou la combinaison des deux.

C'est le bilan de l’Opération nationale concertée Alcool-Drogues (ONC), rendu public jeudi par les services de police du Québec, en collaboration avec la Société de l’assurance automobile du Québec (SAAQ) et Contrôle routier Québec 

Durant cette période, plusieurs centaines de contrôles routiers ont été réalisés à travers la province dont un grand nombre conjointement. La mise en place de ces points de contrôle ciblant la capacité de conduire affaiblie par l’alcool ou la drogue a permis aux policiers d’intervenir autant de manière coercitive qu’en matière de sensibilisation auprès de nombreux conducteurs.

Pendant l'ONC, la SAAQ a diffusé une campagne de sensibilisation sur la conduite avec les facultés affaiblies. Ayant pour thème « Lorsqu’on boit, on ne conduit pas », cette campagne visait à sensibiliser les conducteurs qu’il est risqué de prendre le volant après avoir consommé de l’alcool, et ce, même en petite quantité. Lorsqu’on boit, il est toujours mieux de prévoir une solution de rechange pour un retour sécuritaire chez soi.

Des opérations et interceptions à l’année
Bien que la période des Fêtes soit terminée, les opérations policières de prévention de la capacité de conduire affaiblie se poursuivront tout au long de l’année.

Rappelons que les patrouilleurs peuvent intercepter les automobilistes afin de procéder à la détection de la conduite avec les capacités affaiblies et mettre en état d’arrestation les conducteurs fautifs. Ces derniers utilisent différentes techniques et outils pour détecter la drogue et l’alcool chez les conducteurs. De plus, le dépistage obligatoire en vigueur permet aux policiers d’exiger qu’un conducteur fournisse un échantillon d’haleine au bord de la route, et ce, même s’ils soupçonnent ou non qu’il ait consommé récemment de l’alcool.

commentairesCommentaires

0

Pour partager votre opinion vous devez être connecté.

RECOMMANDÉS POUR VOUS


durée Hier 14h00

La scène policière cette semaine

Voici un résumé des principales interventions effectuées par les agents des centres de services de Saint-Georges et de Sainte-Marie de la Sûreté du Québec, au cours de la dernière semaine. — Le 9 février, vers 9 h 40, les agents de la MRC de la Nouvelle-Beauce ont intercepté un homme de 19 ans, sur la rue du Pont à Saint-Lambert-de-Lauzon. ...

durée Hier 10h00

Décès accidentel de Jessy-Jay Maheux: cannabis et vitesse en cause

Jesse-Jay Maheux, 18 ans, un résident de Sainte-Hénédine, est décédé de traumatismes à la tête, résultant d’une violente sortie de route, alors qu’il ne portait pas sa ceinture de sécurité, qu’il circulait à une vitesse supérieure à la limite permise et qu’il avait les facultés affaiblies par le cannabis. Ce sont les conclusions du rapport ...

21 février 2024

Saint-Jules: les pompiers sauvent une bergerie

Une intervention de la Régie intermunicipale du Service de sécurité incendie (RISSI) des municipalités de Tring-Jonction, Saint-Frédéric, Saint-Jules et Saint-Séverin a permis de sauver près de 100 animaux. Ce mardi, alors qu'Alex Chabot se rendait à sa bergerie, située sur le 3e rang à Saint-Jules, il a remarqué qu'il y avait beaucoup de fumée ...