Nous joindre
X
Rechercher
Publicité

Reportage photo

Denis Veilleux est l'heureux propriétaire d'une autoneige Bombardier de 1947

durée 18h00
21 mars 2023
ici

commentaires

ici

likes

 

vues

imprimante
Léa Arnaud
email
Par Léa Arnaud, Journaliste

Depuis maintenant 30 ans, Denis Veilleux vie son rêve d’enfant grâce à l’achat de son autoneige en 1993. 

Bercé par ce véhicule d’environ 2 500 lbs dès son plus jeune âge, Denis Veilleux y a toujours pensé. Jusqu’au jour où son frère en a trouvé un à vendre. Après avoir échangé quelques lettres avec le vendeur, il a enfin pu réaliser ce rêve d’enfant.

Fabriqué par Bombardier, ce modèle est de 1947. Accompagné de son gendre Marcel Dupuis, Denis Veilleux l’a complètement refaite à neuf en seulement trois mois. « Quand je finissais mon travail à l'usine, je m’en venais ici avec le chien », a indiqué Marcel Dupuis. Ils ont conservé toute la structure d’origine, le moteur et les roues pleines en acier. L’ensemble de la carrosserie est essentiellement fait de bois, à l’exception des portes et du sol qui sont en métal. 

Lorsque ce Georgien a acheté le même véhicule que celui qui le conduisait chez son grand-père durant les hivers de son enfance, l’autoneige était blanche avec des fenêtres carrées. Elle était utilisée pour remonter des skieurs dans une station de ski. D’ailleurs, ce genre de transport était également utilisé par des boulangers, des taxis, des ambulances, des maisons funéraires ou même pour transporter du bois. C’était très utile lorsque les routes n’étaient pas déneigées pendant l’hiver. Une trappe à l’arrière permettait même d’envoyer la chaleur du moteur à l’intérieur pour réchauffer les septs-huit passagers. Pour sa part, Denis a installé un autre système afin d’éviter les odeurs de gaz dans l’habitacle.

Dans le passé, Denis et Marcel participaient à des événements, notamment des Festivals de neige, où ils promenaient des citoyens. « Il y avait beaucoup d’Américains, le monde aimait ça », a précisé le propriétaire.

Il l’a gardé authentique, cela notamment grâce à ses mains de bricoleur et sa passion pour Bombardier.

commentairesCommentaires

0

Pour partager votre opinion vous devez être connecté.

RECOMMANDÉS POUR VOUS


Marie-Philip Poulin devient Chevalière de l'Ordre national du Québec

La Beaucevilloise et capitaine de l’équipe de Montréal de la Ligue professionnelle de hockey féminin, a reçu aujourd'hui, l’insigne de Chevalière de l’Ordre national du Québec. La quadruple médaillée olympique a reçu des mains du premier ministre, François Legault,  la plus haute distinction honorifique décernée par l’État québécois à l’Agora de ...

18 juin 2024

Défi Kilimandjaro: près de 7 000 $ amassés par l'équipe de Mélissa Rodrigue

L'équipe des Road Runner, menée par la Beauceronne Mélissa Rodrigue, a été à la hauteur de la situation pour relever le Défi Kilimandjaro, qui s'est déroulé samedi à Québec. En effet, les membres du groupe ont complété les 60 montées des escaliers du Parc de la Chute-Montmorency, ce qui représente 29 220 marches, soit l’équivalent en hauteur de ...

14 juin 2024

Beauce Carnaval: la passion transmise de génération en génération

Jacques Vallée, président de Beauce Carnaval, a récemment fait le transfert à ses enfants pour que l'entreprise familiale suive la nouvelle génération. C'est d'ailleurs son propre père, Florian Vallée, qui a fondé cette entreprise d'amusement en 1953. Il a commencé par animer un petit manège au Lac Poulin. « Les gens capotaient, ils n’avaient ...