Nous joindre
X
Rechercher
Publicité

Rencontre EnBeauce

Louise Rainville retombe en enfance chaque année en installant son village de Noël

durée 18h00
8 décembre 2023
ici

commentaires

ici

likes

 

vues

imprimante
Léa Arnaud
email
Par Léa Arnaud, Journaliste

Voir la galerie de photos

On ne peut qu’être subjugué par la magie des Fêtes lorsque l’on découvre l'impressionnant village de Noël de Louise Rainville, une résidente de Saint-Georges passionnée.

« J’ai commencé il y a environ 30 ans avec une maison, puis deux, puis trois, etc. Les jeunes quand c'est ma fête ou à Noël, ils m'offraient en cadeau une maison. Quand moi je voyais de quoi de beau, je rachetais une maison », a raconté Louise alors qu’elle avait ouvert les portes de sa résidence à notre journaliste. « Je ne sais pas combien j’en ai exactement, mais je sais que quand je les sers c’est beaucoup d'ouvrages (rire). »

Au tout début, la Beauceronne avait des petites maisons en porcelaines. Puis un jour elle s’en est débarrassée. Finalement, elle aimait mieux les maisons avec des personnages. « Je trouvais ça extrêmement beau. Ce qui me fascine dans ces maisons-là c'est de voir les gens à l’intérieur. » Elle a d'abord eu une école et un magasin de Noël lors d’un échange de cadeaux. « On demeurait à Saint-Prosper avant et les premières étaient sur ma bibliothèque. Puis ça a grossi, puis grossi. Aujourd’hui je le fais dans mon sous-sol parce que je ne pourrais jamais mettre ça dans mon salon. C’est ici qu’on fait les partys alors c’est bien! », a expliqué avec enthousiasme l’hôte.

Du temps pour s’amuser

Chaque année, la disposition de ses maisons change. Lorsque vient le temps de tout installer, Louise prend au moins deux à trois jours, ne serait-ce que pour sortir toutes les maisons de leurs boîtes. Les personnages, quant à eux, sont tous rangés dans une grande boîte. « Quand je les ressors, je les regarde un par un avec mes yeux d’enfants. »

Elle prend ensuite le temps d’arranger le tout de façon harmonieuse, sans oublier les détails. Une rivière qui coule par ici, des enfants qui s’amusent dans la neige par là. 

« C’est mon jouet. Quand je fais ça, j’ai l’impression d’avoir 5-6 ans. Petite, je m’amusais avec des petites poupées et des miniatures, alors quand je fais le village c’est comme si je rejouais à ça. Puis j’ai beaucoup l’esprit des Fêtes aussi. »

Un village féérique

Dans ce village on peut voir un forgeron, une ferme, une cabane à sucre, une crèche , une patinoire, une microbrasserie, une cathédrale, une descente de ski et un manège, pour ne citer que ces édifices. Il y a même un mariage et une chorale. Évidemment, il y a de nombreuses petites lumières dans les maisons et de la musique de Noël.

Habituellement, Louise installe aussi une parade de Noël au milieu de son village, dans laquelle se trouve une fanfare. Mais cette année, les musiciens sont cachés quelque part sous le décor… « Ils sont dans une grosse boîte que j’ai utilisée pour construire mon décor. Alors quand le fond est fait, c’est trop tard. Mes petits joueurs de musique sont restés dans la boite et ils sont là, quelque part en arrière, mais je ne sais même pas où », a-t-elle raconté amusée.

« Chaque maison me rappelle quelque chose, un cadeau, je pourrais tout te dire qui me les a offerts. » Le moulin à eau, par exemple, se trouve parmi ses coups de coeur.
Si on demande à Louise ce qu’il lui manquerait, elle répond en riant « une plus grande maison! ».

commentairesCommentaires

0

Pour partager votre opinion vous devez être connecté.

RECOMMANDÉS POUR VOUS


20 juillet 2024

Quarante ans de vie municipale pour Paul Morin

Le Beaucevillois Paul Morin a consacré toute sa carrière professionnelle au service de la localité qui l'a vu naître, et voilà maintenant 40 ans que dure son aventure municipale. Après ses études collégiales au Cégep de Rivière-du-Loup, il a fait son entrée à la Ville de Beauceville en 1984, comme technicien en loisirs pour un stage à temps ...

19 juillet 2024

« Je ne manque pas de choses à faire dans ma journée et j’adore ça! »

La Scottoise Marianne Felteau, âgée de 18 ans, est passionnée par le tir et c’est justement ce qui a fait d’elle une cadette aussi investie.   Il y a quelques semaines, elle a été promue au poste de cadette adjudante-maître pour les cours d’introduction au tir de précision et d’instructeur de tir à la carabine à air comprimé au Centre ...

12 juillet 2024

Nathan Chatigny : un jeune footballeur de 16 ans à la conquête des États-Unis

Âgé de seulement 16 ans, Nathan Chatigny, jeune joueur de football originaire de Saint-Georges, a choisi de tenter l’aventure aux États-Unis afin de pouvoir continuer son secondaire tout en poursuivant son développement dans le football. Après avoir fait une demande à l’école Saint-Andrew (Saint-Andrew’s School) située à Boca Raton en Floride, le ...