Nous joindre
X
Rechercher
Publicité

Entrevue vidéo avec David Pépin

Dumbbell Pépin : des haltères beaucerons sur la scène internationale

durée 18h00
17 janvier 2024
Germain Chartier
durée

Temps de lecture   :  

2 minutes

Par Germain Chartier, Journaliste

Voir la galerie de photos

La pandémie de Covid-19 a été un moment difficile pour les entreprises du Québec. Néanmoins, certains en ont profité pour mettre ce temps libre à profit, pour créer et innover. C'est le cas de David Pépin, fondateur des haltères Dumbbell Pépin. 

Lancée en 2020 à Saint-Éphrem, l'entreprise d'haltère a constamment dû innover pour perdurer dans un marché où la concurrence est importante. Rencontre.

« J'ai commencé à m'entraîner quand j'avais 17-18 ans, donc je savais ce que les gens avaient besoin, surtout à la maison. J'ai donc développé ce produit un peu avant la pandémie et je l'ai lancé durant cette période », a expliqué David Pépin. 

Dans une période aussi incertaine, il fallait oser débuter une activité comme celle-ci. Finalement, le fait que les gens soient enfermés chez eux s'est transformé en opportunité pour le Beauceron.

« Pendant cette période, ce qui m'a permis de prendre l'expansion, c'est que les salles de gym étaient fermées et il n'y avait plus d'équipement d'entraînement nulle part. Le monde a aussi commencé à faire du sport à la maison et c'est ce public que je visais », a-t-il ajouté. 

Une réussite qui doit beaucoup à l'innovation et à la création

L'année qui a suivi la crise du Covid-19, à l'inverse, a été plus difficile pour le jeune entrepreneur. Il a fallu continuer de trouver de nouvelles idées et d'innover pour s'inscrire dans la durée. 

« Après la pandémie, les salles de gym ont rouvert et les marchés d'équipements également. Les ventes ont commencé à diminuer. J'ai donc consacré plus de temps à mon nouveau produit, qui est actuellement le plus vendu », a lancé David Pépin. 

« C'est plus la transformation et l'évolution du produit entre ce que je faisais et ce que je fais aujourd'hui qui fait que je suis encore là. C'est l'innovation du nouveau produit qui fait qu'aujourd'hui, 2023 est ma meilleure année à vie ». 

« 2024, ma plus grosse année en termes de développement »

Pour l'année à venir, David Pépin voit les choses en grand. Le succès de ses produits le pousse toujours à les améliorer, ou à faire en sorte de multiplier les possibilités d'utilisations de son produit de base. La distribution est aussi un élément clé afin de répondre à une demande toujours grandissante. 

« L'année prochaine c'est simple, je veux évidemment mettre l'emphase sur les nouveaux produits, mais aussi sur la distribution mondiale efficace. Je ne veux plus d'expédition à partir du Canada, mais vraiment avoir des points de distribution pour faciliter et réduire les coûts de transport », a-t-il conclu. 

Retrouvez l'intégralité de notre entrevue vidéo avec David Pépin ci-dessus. 

commentairesCommentaires

0

Pour partager votre opinion vous devez être connecté.

RECOMMANDÉS POUR VOUS


21 février 2024

David Latulippe : une ascension musicale de la Beauce à Starmania

David Latulippe, jeune comédien et chanteur originaire de Tring-Jonction, sera à Laval à la Place Bell, du 6 au 18 août prochains avec le spectacle Starmania pour une tournée québécoise.  L'artiste incarne le rôle de l'homme d'affaires Zéro Janvier sur la scène depuis 2022.  Enjoué et souriant seraient les deux mots qui viennent à l'esprit ...

18 février 2024

Mirage : 40 ans d'histoire, de défis et de leadership avec Pierre Thabet

Pierre Thabet, président du manufacturier Mirage, revient, pour EnBeauce.com, sur près de 40 ans d'histoire. De l'incendie au moment du rachat, en passant par la relève, jusqu'à aujourd'hui où l'entreprise se place comme le numéro 1 en Amérique du Nord. Discret et plutôt réservé, Pierre Thabet est une figure emblématique de l'histoire des ...

17 février 2024

Entraînement et bain de foule pour Éliot Grondin au Mont-Orignal

Éliot Grondin était l'invité de la station de ski du Mont-Orignal à Lac-Etchemin, ce samedi 17 février, où il a pu s'entraîner puis aller à la rencontre de ses fans.  Plusieurs autres membres de l'équipe canadienne de snowcross étaient présents lors de la séance d'autographe.  À peine revenu de la Géorgie, où il avait remporté deux nouvelles ...