Nous joindre
X
Rechercher
Publicité

Palais de justice de Saint-Joseph

Agression sexuelle: le dossier s'alourdit pour Jean-François Asselin

durée 16h15
28 février 2022
Léa Arnaud
durée

Temps de lecture   :  

2 minutes

Par Léa Arnaud, Journaliste de l’Initiative de journalisme local

Accusé, entre autres, d'agression sexuelle, Jean-François Asselin, résident de La Guadeloupe, devra faire face à la justice au cours des prochains jours. 

L'homme âgé de 38 ans a été arrêté le 10 février et est toujours détenu depuis. Aujourd'hui devait avoir lieu son enquête pour remise en liberté, au palais de justice de Saint-Joseph. Une réflexion d'environ une heure et demie où la juge devait décider si oui ou non, Jean-François pourrait être libéré en attendant son procès.

Les huit chefs d'accusations qui pèsent contre lui sont en lien avec des événements survenus auprès de la même victime entre le 11 et le 15 mars 2021 à La Guadeloupe, à Trois-Rivières et ailleurs au Québec. Il s'agit d'agression sexuelle armée, agression sexuelle avec menaces de blessures à des membres de la famille de la victime, séquestration, voies de faits, harcèlement, agression sexuelle avec étranglement, menaces de morts ou de blessures ainsi qu'incitation par la force à la consommation de stupéfiants.

Cependant, de nouvelles victimes se seraient manifestées et deux rapports d'enquête pour des accusations supplémentaires doivent être déposés jeudi matin. Par conséquent, l'avocat de l'accusé a conseillé à son client de reporter l'enquête sur remise en liberté puisque finalement son dossier est « incomplet ». Ce dernier a alors approuvé et il devra se présenter à nouveau jeudi 3 mars, pour la forme.

Notons que Jean-François, qui était présent virtuellement depuis le centre de détention de Québec, semblait choqué et contrarié par ces potentielles nouvelles victimes.

Retour sur les faits
La sergente Ann Mathieu de la Sûreté du Québec raconte les faits comme ils sont indiqués dans le dossier de l'accusé. Jean-François a rencontré la plaignante par hasard sur les réseaux sociaux. Par la suite, ils se sont retrouvés à Trois-Rivières, lieu de résidence de madame, mais « la rencontre ne s'est pas déroulée comme elle aurait dû se dérouler, ou pas comme il l'avait laissé entendre ». Cette femme s'est retrouvée séquestrée, violentée, agressée sexuellement et menacée pendant plusieurs jours. Finalement, cette femme a été relâchée par l'individu au bout d'un moment. Elle s'était présentée au poste de police pour porter plainte pour des menaces, « elle n'avait pas dévoilé l'ensemble des circonstances de l'événement. » Ce n'est que bien plus tard, lorsqu'elle s'est sentie prête, qu'elle a recontacté la police pour dévoiler l'ensemble des événements. C'est à ce moment-là que la Sûreté du Québec a poursuivi dans le dossier et que désormais, huit chefs d'accusation sont portés contre monsieur Asselin.

De ce fait, la Sûreté du Québec demande à toute personne qui aurait des informations sur Jean-François Asselin ou sur ces agissements, de contacter la centrale de l'information criminelle au 1-800-659-4264.

commentairesCommentaires

0

Pour partagez votre opinion vous devez être connecté.

RECOMMANDÉS POUR VOUS


27 novembre 2022

Un Centre de médiation et d’arbitrage en copropriété voit le jour

Le Centre de médiation et d’arbitrage en copropriété (CMAC) a vue le jour au début du mois, grâce à des avocats chevronnés provenant de tous les cabinets reconnus en droit de la copropriété. Ils ont, en effet, décidé d’unir leurs forces et leurs idées avec l’objectif de régler plus rapidement, efficacement et à moindres coûts, les litiges entre ...

7 novembre 2022

La «loi 21» débattue devant la Cour d'appel du Québec dès aujourd'hui

Le plus haut tribunal de la province devrait commencer à entendre lundi les débats sur la constitutionnalité de la loi sur la laïcité, aussi connue sous le nom de projet de loi 21. Tant le gouvernement du Québec que les groupes qui s'opposent à la loi contestent une décision rendue en avril 2021 qui a largement confirmé la loi controversée sur ...

30 octobre 2022

Outiller les avocats sur la violence conjugale

Juripop annonce la toute première édition de Juri RDV, un événement qui permettra de mieux outiller les avocats accompagnant les personnes victimes de violences conjugales et sexuelles. Devant l’engouement envers les formations sur l’accompagnement des personnes victimes offertes aux juristes un peu plus tôt cette année, Juripop n’a pu que ...