Nous joindre
X
Rechercher
Publicité

Juripop

Outiller les avocats sur la violence conjugale

durée 08h00
30 octobre 2022
durée

Temps de lecture   :  

3 minutes

Par Salle des nouvelles

Juripop annonce la toute première édition de Juri RDV, un événement qui permettra de mieux outiller les avocats accompagnant les personnes victimes de violences conjugales et sexuelles.

Devant l’engouement envers les formations sur l’accompagnement des personnes victimes offertes aux juristes un peu plus tôt cette année, Juripop n’a pu que constater l’ampleur des besoins et la motivation des avocat.e.s à s’outiller et à adapter leurs façons de faire. L’organisme a donc mis sur pied cette journée complète qui abordera les questions suivantes :

—  L’interaction avec les personnes victimes de violences conjugales;

—  L’enfant victime de violences conjugales et son meilleur intérêt;

—  L’importance de la concertation sociojudiciaire : s’entourer permet de mieux travailler;

—  Le contrôle coercitif et les violences post-séparation;

—  La rédaction de procédures de droit de la famille et de plaidoiries en contexte de violences conjugales;

—  La fatigue de compassion et trauma chez les professionnel.les. Changer sa façon de pratiquer le droit

Avec cet événement, qui s’inscrit dans le mandat confié à Juripop par le ministère de la Justice du Québec qui consiste notamment à proposer des solutions innovantes pour améliorer le parcours judiciaire des personnes victimes, Juripop souhaite créer un changement dans la façon dont les avocats de partout au Québec pratiquent le droit en contexte de violences conjugales. Le rapport Rebâtir la confiance souligne d’ailleurs l’importance que les avocat.e.s adaptent leurs pratiques lorsqu’ils accompagnent une personne victime.

Les avocats qui participent au Juri RDV se pencheront entre autres sur les aptitudes de savoir-être permettant d’établir et de maintenir un lien de confiance avec la personne victime à travers les aléas du système de justice. Les avocats auront aussi accès à des ateliers de rédaction de procédures judiciaires ainsi qu’à des formations visant à démystifier des concepts-clé comme le contrôle coercitif et l’impact des violences conjugales sur les enfants. Ces formations visent, à terme, à outiller les avocat.e.s à comprendre les violences conjugales et à obtenir des ordonnances qui assurent la sécurité des personnes victimes.

Se tenant aujourd’hui à la BAnQ, le JURI RDV 2022, qui deviendra un rendez-vous annuel, rassemblera près de 175 avocat.e.s et représentants d’organismes d’aide aux personnes victimes.

« Cinq ans se sont écoulés depuis le début du mouvement #MoiAussi. Depuis, de nombreuses personnes victimes et survivant.e.s ont répété, avec raison, le besoin d’être accompagnées par des avocats sensibilisés aux réalités des violences conjugales et sexuelles. Le Juri RDV témoigne de l’engagement de la communauté juridique à transformer ses pratiques pour assurer la confiance des personnes victimes envers nos institutions, et nous en sommes très fiers. » - Me Sophie Gagnon, directrice générale de Juripop

« Nous sommes tous habités par un objectif commun; Rebâtir la confiance des personnes victimes envers le système de justice. Le gouvernement du Québec en a fait une priorité nationale. La mise en œuvre d’un tribunal spécialisé en matière de violence sexuelle et de violence conjugale en témoigne. Un véritable changement de culture s’imposait et il est en cours afin de mieux soutenir et de mieux accompagner les personnes victimes tout au long de leur parcours. Nous tenons à saluer l’initiative de l’organisme Juripop qui contribuera certainement au développement des meilleures pratiques. »

- M. Simon Jolin-Barrette, ministre de la Justice et procureur général du Québec

Une pratique adaptée au besoin des personnes victimes et des survivants

Le Juri RDV met de l’avant un modèle spécialisé de pratique du litige en droit de la famille et de la jeunesse basé sur la concertation entre l’expertise juridique et l’expertise psychosociale développé par Juripop. Une intervenante spécialisée en violences conjugales et une avocate dédiée collaborent pour évaluer la dynamique de violence, les conséquences que vivent les enfants et les risques de récidive ou d’aggravation des violences post-séparation. Cette évaluation du risque se fait en continu, de la prise en charge de la personne victime, jusqu’à la fin des procédures civiles. Ce modèle spécialisé oriente la pratique des avocats selon les besoins des victimes, en plus d’obtenir des jugements qui protègent plus efficacement les femmes et les enfants victimes de violences conjugales.

commentairesCommentaires

0

Pour partagez votre opinion vous devez être connecté.

RECOMMANDÉS POUR VOUS


27 novembre 2022

Un Centre de médiation et d’arbitrage en copropriété voit le jour

Le Centre de médiation et d’arbitrage en copropriété (CMAC) a vue le jour au début du mois, grâce à des avocats chevronnés provenant de tous les cabinets reconnus en droit de la copropriété. Ils ont, en effet, décidé d’unir leurs forces et leurs idées avec l’objectif de régler plus rapidement, efficacement et à moindres coûts, les litiges entre ...

7 novembre 2022

La «loi 21» débattue devant la Cour d'appel du Québec dès aujourd'hui

Le plus haut tribunal de la province devrait commencer à entendre lundi les débats sur la constitutionnalité de la loi sur la laïcité, aussi connue sous le nom de projet de loi 21. Tant le gouvernement du Québec que les groupes qui s'opposent à la loi contestent une décision rendue en avril 2021 qui a largement confirmé la loi controversée sur ...

26 octobre 2022

Tirs sur une policière: Marco Rodrigue devrait connaître sa peine le 20 mars prochain

Marco Rodrigue, accusé de tentative de meurtre sur une policière, devrait connaître sa sentence le 20 mars prochain au palais de justice de Saint-Joseph-de-Beauce. C'est ce qui a été décidé par la juge Sarah-Julie Chicoine, lors de son passage en cour lundi dernier. Elle a également exigé sa présence physique et non virtuelle pour l'occasion, ...