Publicité
19 novembre 2019 - 13:00

Estacades à Beauceville

Notre-Dame-des-Pins se défend d'être contre le projet

Sylvio Morin

Par Sylvio Morin, Chef des nouvelles

La mairesse de Notre-Dame-des-Pins, Lyne Bourque, se défend d'être contre le projet d'installation d'estacades aux Rapides-du-Diable à Beauceville malgré la résolution adoptée par son conseil le 4 novembre.

« Nous ne sommes pas contre le projet en tant que tel. Cependant, nous ne pouvons pas donner notre appui à une démarche qui pourrait avoir un impact sur notre territoire, un impact dont on ne sait rien », a signalé Mme Bourque de retour d'un voyage.

Pourtant, la résolution dit textuellement « que les élus de Notre-Dame-des-Pins sont présentement contre l'installation d'une estacade en amont des rapides du Diable».

Lors d'une rencontre fin octobre avec son homologue François Veilleux, la mairesse Bourque avait demandé à la Ville de Beauceville de fournir des informations techniques écrites sur l'effet de la mise en place d'une estacade en aval du territoire de Notre-Dame-des-Pins.

Comme la réponse tardait à venir, le conseil municipal n'a eu d'autre choix que d'adopter cette résolution qui ajoute aux difficultés d'installation de ces barrières.

Le modèle d'estacade proposé pour Beauceville consiste en un câble synthétique, garni de conifères, dont chaque extrémité serait ancrée au sol de part et d'autre de la rivière. L'un se trouverait en amont des Rapides-du-Diable, l'autre en aval.

Ces estacades doivent être mises en place avant l'apparition du frasil dans le cours d'eau pour justement retenir et emprisonner sur place cette «soupe de glace». Ces équipements auraient pour effet d'atténuer la montée des eaux et des glaces au centre-ville de Beauceville sans toutefois nécessairement empêcher une inondation. Or, l'arrivée hâtive de l'hiver et du froid a débuté la formation de frasil dans la Chaudière à la hauteur beaucevilloise.

C'est pour cette raison, parmi d'autres, que le maire François Veilleux a lancé hier un cri d'alarme au journaliste d'EnBeauce.com pour que le dispositif soit installé rapidement Les estacades n'étant toujours pas commandées — une responsabilité de la Sécurité publique qui assume la totalité des coûts d'achat et d'installation, M. Veilleux croit de moins en moins que l'on puisse faire la mise en place cette année.

Outre la température, il a signalé que sa municipalité avait reçu plusieurs «jambettes», dont celle de Notre-Dame-des-Pins et des lenteurs administratives des ministères impliqués, qui empêchent de franchir des nouvelles étapes dans la mise en place de ces estacades.

Aujourd'hui, le premier magistrat est à Québec avec d'autres maires de la Beauce, pour une rencontre avec des hauts fonctionnaires du ministère de la Sécurité publique, des Affaires municipales et de l'Environnement afin de faire le point dans dossier des inondations.

À lire également:

Les estacades à Beauceville: c'est à l'eau ou presque!

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





EnBeauce.com se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, EnBeauce.com collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.