Publicité
12 décembre 2019 - 18:00

Année 2020

Saint-Alfred hausse son budget de 22%

Sylvio Morin

Par Sylvio Morin, Chef des nouvelles

Les élus de la municipalité de Saint-Alfred viennent d'adopter cette semaine un budget 2020 en hausse de 22% par rapport à l'exercice financier de l'an dernier. Celui-ci est passé de 725 355 $, qu'il était en 2019, à 887 735 $.

Ce faisant, le taux de taxe foncière passera de 0.77 $ du 100 $ d’évaluation à 0.80 $ du 100 $ d’évaluation, soit une augmentation de trois sous. Cette hausse de l'enveloppe budgétaire municipale est attribuable à plusieurs facteurs.

D'abord, les services de la Sûreté du Québec coûteront cette année 6.77% plus chers aux résidents de la localité.

S'ajoute aussi le paiement des intérêts sur la dette du nouveau réseau d’aqueduc et d’égout sanitaire au village. Rappelons que Saint-Alfred vient de se doter de cette infrastructure et de deux usines de filtration qui n'existaient pas auparavant, un gros projet de 5 M$ dont une partie des coûts est assumée directement par les citoyens. Ce réseau a permis de raccorder près d'une cinquantaine de maisons sur la route du Couvent, une partie du rang Sainte-Marie et sur la route du Cap.

Il faut dire que le programme PRIMEAU a subventionné 95% des coûts admissibles de la construction du réseau d’aqueduc et d’égout sanitaire et pluvial au village pour un montant de 3 283 200$.

Le projet avait été planifié avec 200 000 $ de coûts supplémentaire imprévisibles, alors que finalement, il y en a eu moins de 109 000 $, a fait remarquer fièrement le maire, Jean-Roch Veilleux, au lendemain de la l'adoption du budget.

Aussi, les frais d’intérêts prévus au projet et le remboursement reçu de la Taxe sur l’essence (TECQ) ont permis à la municipalité de récupérer 343 902$ en compensation des coûts de construction.  

Toutefois, le secteur du Lac Sartigan, qui a connu un important développement, est en partie responsable de la hausse des dépenses en 2020 alors que Saint-Alfred devra procéder à l'achat et l'installation de 21 luminaires dans la rue du Lac Sartigan et du Versant, à l'installation d’une borne sèche dans le même secteur, en plus d'octroyer un contrat de déneigement.

Enfin, le coût d’entretien et de réparation des deux nouvelles usines de traitement d’eau potable et d’eaux usées s'ajoute aux nouvelles dépenses de l'administration locale.

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





EnBeauce.com se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, EnBeauce.com collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.